EmploiTogo.INFO

La Plateforme des opportunités au TOGO

Le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières recrute-18/07/2022

I : Recrutement d’un Expert International en Règlementations, Mécanismes Financiers et Stratégie de mobilité électrique dans le secteur des transports pour le Projet de Mobilité Electrique au Togo

AVIS D’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET AMI Nº 021/2022/MERF/PRMP/PROJET DE MOBILITE ELECTRIQUE

Pas encore abonné à ce blog?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner!

Rejoignez les 32 990 autres abonnés

1. Le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) a acquis dans le cadre du projet de Mobilité électrique du Togo, un don du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) pour contribuer à l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports tout en accélérant l’introduction de la mobilité électrique au Togo à travers l’élaboration d’un cadre politique, le renforcement des capacités et la démonstration
de motos électriques en vue de préparer la mise à l’échelle et la réplication.
A cet effet, il a l’intention d’utiliser une partie de ces fonds pour effectuer les paiements autorisés au titre du contrat de service pour un expert international en réglementations, mécanismes financiers et stratégie de mobilité électrique dans le secteur des transports.

2. La mission du consultant consiste à (i) élaborer une stratégie de mobilité électrique à bas carbone sensible au « genre » dans le secteur des transports, (ii) élaborer ou réformer les règlementations nationales (fiscalité, importation et immatriculation de véhicules, règlementations énergétiques, etc.) liées au secteur des transports, et (iii) appuyer le développement de mécanismes financiers visant à supporter la mise à l’échelle de la mobilité électrique au Togo.

3. Mission du consultant

Les principales tâches du consultant sont :

Composante 1, Produit 1.2 :
a. collecter les données du secteur des transports et de l’énergie, y compris la flotte de véhicules;
b. collecter toutes les informations relatives à la mobilité électrique en prenant en compte l’aspect « genre » (entre autres : nombre de femmes titulaires de permis de conduire et la manière dont les femmes peuvent être encouragées à jouer un rôle plus important dans la chaîne de valeur du secteur des transports publics au Togo),
c. décrire les objectifs du marché de la mobilité électrique et identifier les jalons pour combler les lacunes en matière de politique et de financement ;
d. faire une analyse assortie d’une proposition du cadre juridique et institutionnel de pour la promotion de la mobilité électrique ;
e. identifier les différentes parties prenantes des secteurs public et privé impliqués dans la promotion de la mobilité électrique et dans la mise en œuvre des activités du programme de mobilité verte ;
f. identifier les lacunes, contraintes et barrières financières et technologiques pour la promotion de la mobilité électrique avec des taxi-motos électriques à faible émission de carbone et le développement d’un système de recharge au Togo ;
g. proposer des mesures pour lever les lacunes, contraintes et barrières identifiées pour la promotion de la mobilité électrique ;
h. développer un document de stratégie sur la mobilité électrique bas carbone sensible au « genre
i. animer des ateliers pour échanger et discuter avec les différents acteurs sur la portée, les objectifs et les jalons de la stratégie nationale de mobilité électrique ;

Composante 3, Produit 3.1 :
j. proposer des réformes politiques sur les taxes et les réglementations à l’importation des véhicules, sur l’immatriculation des véhicules et la réglementation du secteur de l’énergie;

Composante 3, Produit 3.2 :
k. élaborer un plan de renforcement des capacités des acteurs des secteurs publics et privés intervenant dans la mise en œuvre du projet mobilité électrique ;
l. appuyer la préparation et l’animation des tables rondes du secteur privé et des affaires sur la mobilité électrique ;
m. élaborer un rapport de synthèse décrivant les besoins de financement ciblé et les schémas initiaux pour les produits et mécanismes de financement respectifs ;
n. élaborer et soumettre aux institutions financières ciblées, deux notes conceptuelles de projets en vue de la mise à l’échelle de l’e-mobilité ;

Ensemble du projet :
o. participer aux différentes validations des rapports d’études réalisés.

4. Durée de la mission
La durée de la mission est de 05 mois (homme/jour) soit vingt (20) semaines étalées sur trois ans, y compris la période de rédaction du rapport de fin de mission. Le consultant sera mobilisé de façon intermittente de la première année à la troisième année du projet.

5. Le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières invite les candidats éligibles, ayant une expérience confirmée dans le domaine identifié, à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les candidats intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils disposent de qualifications requises et expériences pertinentes pour exécuter ces services (documentation, référence de prestations similaires, expériences dans des missions comparables, disponibilité permanente, etc.).

6. Les critères de sélection sont :
Le consultant international devra avoir les qualifications et expériences suivantes :
– un diplôme d’études universitaires de niveau minimum BAC + 5 en ingénierie de transport, génie-électrique, électro-mécanique, planification, géographie de transport, ingénierie de l’environnement, économie des transports, droit de transport, droit de l’environnement, ou tout autre diplôme équivalent ;
– un minimum de sept (07) ans d’expérience professionnelle en élaboration des politiques et stratégies dans le domaine des transports ;
– avoir réalisé au moins deux (02) études technico-économiques dans le domaine des transports
– avoir réalisé au moins une (01) étude dans le domaine de mobilité électrique au cours des cinq (05) dernières années ;
– une bonne connaissance des politiques dans le domaine des transports et plus particulièrement dans la mobilité électrique ;
– une expérience avérée dans la prise en compte du genre dans les politiques et stratégies ;
– une bonne compréhension et connaissance pratique dans la collecte et l’analyse des données d’activités dans le secteur de l’énergie et dans le sous secteurs des transports en particulier ;
– une bonne capacité rédactionnelle et de présentation de rapports de portée nationale et internationale ;
– une maîtrise du français et de l’anglais sont nécessaires.

Lire aussi :  L’Agence MSTIC recrute-15/08/2022

Le candidat devra présenter un dossier complet avec des attestations de bonne fin d’exécution des missions réalisées, en version française et références vérifiables pour toutes les autres expériences.

7. Il est porté à l’attention des candidats que s’appliquent au présent marché, les conditions générales des marchés publics conformément aux procédures nationales.

8. Les candidats disposant de l’expérience et des compétences requises en rapport avec la nature de la mission, seront évalués et comparés, et les candidats les plus qualifiés et expérimentés seront sélectionnés.

9. Les informations complémentaires relatives à la mission peuvent être obtenues à l’adresse indiquée ci-dessous aux heures de service suivantes ou en faisant une demande par e-mail : de lundi à vendredi de 9 h 00 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 17 h 00 (heures locales).

Les manifestations d’intérêt, rédigées en français, portant la mention « Expert international en réglementations, mécanismes financiers et stratégie de mobilité électrique dans le secteur des transports » doivent parvenir sous pli fermé en quatre (4) exemplaires (version papier) dont un original, au plus tard le 18 juillet 2022 à 09 H 00 TU, à l’adresse ci-dessous.

A l’Attention de : la Personne responsable des marchés publics Secrétariat de la Personne Responsables des Marchés Publics
BP : 4825-Tél. : (+228) 90 86 70 76, 47 Avenue SARAKAWA, quartier administratif, non-loin de l’Office Togolais des Recettes, Commissariat des Douanes et Droits Indirects et du PNUD

E-mail : [email protected] avec copie à [email protected].

NB : Toute information sans preuve ne sera pas considérée.

Seuls les candidats retenus seront invités à suivre l’interview

II : RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT NATIONAL POUR LA CARTOGRAPHIE DU POTENTIEL DE REDUCTION D’EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS CINQ ECO VILLAGES DU TOGO NOTAMMENT ZANVE (LACS), KLOTCHOME (HAHO), DOUFOULI (BLITTA), AMONDE(BINAH) ET NASSIETE (TANDJOUARE

AVIS D’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

AMI Nº 020/2022/MERF/PRMP/PROJET ECOVILLAGES

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de Travail Annuel (PTA) 2022 du projet de promotion d’un développement durable et de résilience des communautés aux changements climatiques PHASE II (développement des Ecovillage), le gouvernement togolais à travers le ministère de l’Environnement et des Ressources forestières a prévu sur les ressources internes de l’Etat, la réalisation d’une étude pour évaluer la vulnérabilité aux changements
climatiques des secteurs touchés par les actions et initiatives engagées dans les cinq nouveaux écovillages. Cette étude vise également à évaluer l’empreinte carbone de chacune d’elles dans ces nouveaux éco villages, apprécier l’efficacité des investissements réalisés et capitaliser les acquis dans le cadre de la mise en œuvre des CDN.

A cet effet, il a l’intention d’utiliser une partie de ces fonds pour effectuer les paiements autorisés au titre Recrutement d’un de consultant national pour la cartographie du potentiel de réduction d’émissions de gaz à effet de serre dans cinq éco villages du Togo notamment Zanvé (Lacs), Klotchomé (Haho), Doufouli (Blitta), Amondè(Binah) et Nassiète (Tandjouaré).

1. Mission du consultant
La responsabilité de la réalisation de la mission incombe au consultant national. Il se fera aider dans ses tâches par deux autres spécialistes (un spécialiste adaptation aux changements climatiques et un spécialiste atténuation des GES). Le consultant national sera chargé d’interagir avec la coordination du projet Ecovillage et est responsable des livrables de la mission. Il proposera au démarrage de la mission, une méthodologie et un calendrier de travail qui seront validés par la coordination.

Le Consultant national aura pour tâche :
• assurer le leadership de la réalisation de la mission ;
• coordonner toutes les interventions en matière d’adaptation comme d’atténuation ;
• proposer à la coordination du projet en commun accord avec les autres spécialistes membres de l’équipe de la mission, une méthodologie globale adaptée pour la mission ;
• apporter toute l’expertise nécessaire à la réalisation de l’étude de vulnérabilité et de l’évaluation de l’empreinte carbone ;
• analyser à la lumière des CDN, la contribution à l’adaptation ainsi qu’à l’atténuation des gaz à effet de serre des actions et initiatives engagées dans les écovillages ;
• rédiger et assurer le contrôle qualité/assurance qualité de toutes les livrables de la mission.

Les spécialistes devant aider le consultant dans sa tâche auront pour mission :

– Pour le spécialiste en adaptation aux changements climatiques, il faudra sous le leadership du Consultant national :
• réaliser l’analyse de vulnérabilité dans les secteurs touchés par les initiatives et actions engagées dans les écovillages ;
• montrer clairement la contribution des actions et initiatives dans les écovillages à la résilience et l’adaptation des populations et des écosystèmes ;
• analyser la contribution des actions et initiatives dans les écovillages à la mise en œuvre des CDN du Togo.

Lire aussi :  L’Ambassade des Etats-Unis d'Amérique au Togo recrute-09/08/2022 (05 postes)

– Pour le spécialiste de l’atténuation des GES, il faudra sous le leadership du consultant national :
• Réaliser l’empreinte carbone de chacune des actions et initiatives réalisées dans les écovillages ;
• Evaluer la contribution à la réduction des émissions des GES dans les secteurs touchés par les actions et initiatives tels que définis dans les CDN du Togo ;
• Analyser la contribution à la mise en œuvre du volet atténuation des CDN des écovillages.

2. Durée de la mission
La mission est prévue pour une durée de 3 mois répartie en soixante (60) jours

3. Compétences requises et expériences
Le consultant principal, chef de la mission devra avoir les qualifications suivantes :

• avoir un diplôme de niveau minimum BAC+5 en science de l’environnement, énergie, économie, agronomie, foresterie, géographie, ou tout autre domaine connexe.
• avoir une grande capacité de communication et de rédaction de rapport de portée nationale, et une expérience dans un processus de consultation des acteurs locaux ;
• avoir une expérience professionnelle d’au moins cinq (05) ans dans le domaine de l’environnement et des ressources forestières ;
• avoir une expérience professionnelle d’au moins cinq (05) ans dans la conduite des études et trois (03) ans dans le domaine de l’atténuation des émissions de GES ;
• avoir réalisé ou dirigé au moins une (01) étude d’envergure nationale ou régionale sur les secteurs socioéconomiques de développement (agriculture, énergie, foresterie, transports, ressources en eau, etc.) ;
• avoir réalisé au moins une (01) étude d’envergure nationale ou régionale sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, ressources forestières, etc. ;
• Avoir la capacité d’analyse et de synthèses des informations de diverses sources pour des recommandations pertinentes en matière d’orientation politique.

Le consultant devra prouvé les qualifications suivantes des spécialistes qui doivent l’aider dans sa tâche :
• avoir un diplôme de niveau minimum BAC+5 en science de l’environnement, énergie, économie, agronomie, foresterie, géographie, ou tout autre domaine connexe.
• avoir une grande capacité de communication et de rédaction de rapport de portée nationale, et une expérience dans un processus de consultation des acteurs locaux ;
• avoir une expérience professionnelle d’au moins cinq (03) ans dans le domaine de l’environnement et des ressources forestières ;
• avoir une expérience professionnelle d’au moins trois (03) ans dans la conduite des études et deux (02) ans dans le domaine de l’atténuation des émissions de GES ou d’adaptation au changement climatique ;
• avoir réalisé ou dirigé au moins une (01) étude d’envergure nationale ou régionale sur les secteurs socioéconomiques de développement (agriculture, énergie, foresterie, transports, ressources en eau, etc.) ;
• avoir réalisé au moins une (01) étude d’envergure nationale ou régionale sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, ressources forestières, etc.

4. Documents à inclure dans la soumission de la proposition
Les Consultant(e)s intéressé(e)s doivent présenter un dossier de candidature comprenant les éléments suivants :

4.1. Une Proposition Technique
▪ Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature ;
▪ Brève présentation de l’approche méthodologique (assortie d’un chronogramme) et de l’organisation de la mission envisagée ;
▪ CVs du consultant principal et des consultants juniors incluant : les compétences requises et l’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références.

4.2. Une Proposition Financière
La proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire, la proposition financière prévoit un montant forfaitaire et précise les modalités de paiement sur la base de produits/délivrables précis et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) même si les paiements seront effectués par tranches ou en une seule fois à l’achèvement total du contrat. Elle doit être libellée en F.CFA.

5. Il est porté à l’attention des candidats que s’appliquent au présent marché, les conditions générales des marchés publics conformément aux procédures nationales.

6. Les informations complémentaires relatives à la mission peuvent être obtenues à l’adresse indiquée ci-dessous aux heures de service suivantes ou en faisant une demande par e-mail : de lundi à vendredi de 9 h 00 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 17 h 00 (heures locales).

Les manifestations d’intérêt, rédigées en français, portant la mention « Expert international en réglementations, mécanismes financiers et stratégie de mobilité électrique dans le secteur des transports » doivent parvenir sous pli fermé en quatre (4) exemplaires (version papier) dont un original, au plus tard le 18 juillet 2022 à 09 H 00 TU, à l’adresse ci-dessous.

A l’Attention de : la Personne responsable des marchés publics Secrétariat de la Personne Responsables des Marchés Publics
BP : 4825 – Tél. : (+228) 90 86 70 76, 47 Avenue SARAKAWA, quartier administratif, non-loin de l’Office Togolais des Recettes, Commissariat des Douanes et Droits Indirects et du PNUD
E-mail : [email protected] avec copie à [email protected].

NB : Toute information sans preuve ne sera pas considérée.

Seuls les candidats retenus seront invités à suivre l’interview.

Lire aussi:

L’ANADEB recrute-18/07/2022 (04 postes)

La Pouponnière Sainte Claire de Lomé recrute-20/07/2022 (02 postes)

DES STAGIAIRES COMPTABLES-23/07/2022

1 Comment

  • Medadje Henry
    Medadje Henry

    Bonjour merci.je suis technicien en froid et électricité diplômé d’état togolaise dix_ ans d’espérance de travail

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.