samedi, mars 23, 2019
EmploiTogo.INFO

L’Union internationale pour la Conservation de la Nature recrute-21/12/2018 (08 postes)

Partagez cet article

Le Projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP) est un projet régional multi-pays qui soutient le renforcement de la résilience des communautés et des biens côtiers dans six pays d’Afrique de l’Ouest : Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal et Togo. Par sa nature, ses caractéristiques et l’envergure et la complexité des dynamiques multiacteurs et institutionnels liées à sa mise en œuvre, le projet va mettre en place différents organes à différentes échelles pour accompagner sa mise en œuvre, et mobiliser différentes institutions et partenaires qui sont appelés à coopérer harmonieusement à la réussite du projet.

Au niveau régional, il est établi d’un Comité Régional de Pilotage (CRP) dont le rôle est d’assurer l’intégration régional en fournissant des orientations stratégiques globales au projet, en soutenant le dialogue politique avec les pays pour l’intégration régionale, en coordonnant les interventions transfrontalières, en facilitant la mobilisation des ressources et en évaluant les résultats et les impacts du projet.

Au niveau national, chaque pays a établi un comité de pilotage national (CPN). Le CPN est l’organe d’orientation du projet dans chaque pays, d’approbation des Plans de Travail et budgets annuels (PTBA), des Plans de Passation des Marchés et des rapports préparés par l’Unité de Gestion du projet (UGP) y compris tout changement apporté au manuel de mise en œuvre du projet ou du manuel de suivi et évaluation.

Les parties prenantes du projet comprennent entre autres :

  • Les institutions nationales travaillant sur la problématique de la gestion des ressources du littoral ;
  • La société civile, les associations, les opérateurs économiques, les groupes d’intérêt, communautés, bénéficiaires touchées par le projet WACA ReSIP
  • Les organismes et unités de gouvernance du projet WACA ReSIP dans les autres pays participants (UGP, comité de pilotage national et régional, l’Union internationale pour la conservation de la nature UICN, l’UEMOA, la Convention d’Abidjan, l’Observatoire Régional du Littoral, les comités techniques)
  • Les Unités de Gestion du Projet dans ainsi que les autorités dont elles dépendent ;
  • Les partenaires techniques et financiers
  • Les organisations non gouvernementales

Afin de faciliter et mieux coordonner la dynamique institutionnelle et la collaboration entre les parties prenantes, l’UICN recrute les postes suivants pour faire partie du Bureau d’Appui à la Mise en Œuvre (WACA-BAR).

  1. Un (01) Spécialiste en développement institutionnel
  2. Un (01) Spécialiste en Sauvegardes Environnementales
  3. Un (01) Spécialiste en gestion administrative et financière
  4. Un (01) Spécialiste en passation de marchés
  5. Un (01) Spécialiste Régional de la Communication
  6. (01) Spécialiste en Développement Social, Sauvegardes Sociales et Genre,
  7. (01) Spécialiste en Suivi-Evaluation
  8. Un (01) Chauffeur

Lieu  d’affectation: Dakar (Sénégal)

Poste 1 : Un (01) Spécialiste en développement institutionnel19

  1. RÔLES ET RESPONSABLES : 

a. Rôle

Travaillant en étroite collaboration avec le coordinateur de WACA-BAR, le spécialiste en suivi et évaluation, le spécialiste en communication, ainsi que les spécialistes en sauvegardes sociales et environnementales, le spécialiste en développement institutionnel s’assure de la collaboration entre les parties prenantes au niveau régional et national, pour atteindre les objectifs définis dans le PAD et dans l’accord de financement entre l’UEMOA et la Banque Mondiale, l’accord de projet entre l’UICN et la Banque Mondiale, ainsi que l’accord subsidiaire entre l’UICN et l’UEMOA.

A ce titre, son rôle est de :

  • Animation des coalitions et facilitation de la coordination entre parties prenantes :
    1. Appuyer le Coordinateur de WACA-BAR dans l’animation des coalitions au sein du projet et la coordination des parties prenantes au niveau régional
    2. Encourager et apporter un appui technique général dans la mise en place de coalitions ;
    3. Etablir et entretenir un environnement collaboratif et productif pour la mise en œuvre du projet WACA ReSIP;
    4. Fournir des appuis spécifiques aux les institutions régionales ainsi qu’aux partenaires du projet tels que le Centre de Suivi Ecologique (CSE) et la Convention d’Abidjan (ABC) en matière de développement institutionnel et leadership
  • Gestion par résultats
    1. Travailler avec les parties prenantes pour mettre en place et maintenir une discipline dans la mise en œuvre du projet ;
    2. Développer un esprit d’équipe entre le CRP et WACA-BAR pour atteindre les résultats du projet ;
    3. Faciliter les sessions de travail des équipes du WACA-BAR et unités nationales de mise en oeuvre du WACA ResIP (sauvegarde, S/E, communication, leadership, et équipes techniques)
    4. Les responsabilités sont les suivantes (mais non limitées) :

ANIMATION DES COALITIONS

  • Coordination avec les organes WACA ReSIP :

Comité Régional de pilotage : Le/la spécialiste en développement institutionnel soutient le coordinateur de CRP dans le développement des relations de collaboration entre le CRP avec les organes nationaux et régionaux de mise en œuvre du projet WACA ReSIP. Il/elle facilite la collaboration entre les autres pays participant au projet WACA ReSIP. A ce titre, il/elle est responsable de l’organisation ponctuelle et adhoc des réunions du CRP, travaille avec le responsable de la communication pour une circulation efficace des informations (contenu, fréquence).

Réseau de partage des connaissances et de collaboration : Il/Elle développe et anime avec les autres expert(e)s en développement institutionnels du projet WACA ReSIP un réseau régional de connaissance pour les pairs du réseau WACA ReSIP (pays participants). Ce réseau de partage des connaissances a pour objectif de partager les expériences et leçons apprises sur le terrain afin d’anticiper ou de faciliter la résolution des difficultés dans la mise en œuvre du projet WACA ReSIP; d’explorer des idées pour des projets novateurs et autres objectifs définis par les participants du groupe.

Dans le cadre de ce mandat, le/la spécialiste en développement institutionnel travaillera avec le spécialiste en communication pour mettre en place un système de communication (virtuel ou rencontres face-à-face). Il/elle facilite des rencontres régulières des participants ; anime les discussions ; renforce la capacité des participants dans le partage et la gestion des connaissances pour qu’ils deviennent autonomes (au niveau des sous-groupes par exemple); tient un tableau de bord des activités et rend compte trimestriellement des activités.

  • Coordination avec les parties prenantes du projet WACA ReSIP
  • Le/la spécialiste en développement institutionnel facilite les activités de coordination avec les autres initiatives de protection des zones côtières au niveau en cours dans la région et au sein des pays, les parties prenantes du projet WACA ReSIP (gouvernement, société civile, opérateurs économiques) en vue de la réalisation des objectifs du projet.
  • Le/la spécialiste en développement institutionnel facilite une plus grande participation des parties prenantes concernées en vue d’assurer une intervention plus efficace, efficient et durable de WACA ReSIP en établissant ou en renforçant un (ou plusieurs) mécanisme(s) permettant aux parties prenantes de s’engager. Un accent sera mis sur l’équité des participations (inclusion et représentativité), la transparence et la productivité du processus collaboratif. Les activités menées devront chercher à soutenir la création/le renforcement et la gestion des plateformes de dialogue :
  • Il/elle effectue une analyse des parties prenantes ;
  • S’assure de leur participation ;
  • Anime les réunions pour définir et prioriser des actions concrètes et aider les participants à élaborer les options pour leur résolution ;
  • Suit et soutient les acteurs pour leur mise en œuvre (voir section Gestion par Résultats) ;
  • Rend compte des discussions et activités menées par ces coalitions ; avancées faites sur les actions.

GESTION PAR RESULTATS

1) Soutien aux parties prenantes pour mettre en place et maintenir une discipline dans la mise en œuvre du projet.

Le/la spécialiste en développement institutionnel appuie le Coordonnateur de WACA-BAR à développer un esprit d’équipe et renforcer la capacité de gestion par résultats. Dans ce cadre, il/elle aura pour tâches de :

  • Travailler avec les membres de WACA-BAR et encourager le leadership partagé et collaboratif – Animer une réunion d’équipe hebdomadaire en vue de maintenir la cohésion d’équipe et la vision d’ensemble dans la mise en œuvre des activités;
  • En collaboration avec le/la spécialiste en suivi-évaluation, appuyer les membres de l’équipe à mettre en place un système de planification et de gestion du projet WACA ReSIP et des sous-tâches ; Discuter en groupe des progrès accomplis et examiner les défis auxquels ils sont confrontés ; et encourager les discussions entre pairs sur la manière d’y remédier ;
  • Etablir les PV des réunions et fournir des rapports mensuels à l’équipe de WACA-BAR en soulignant (i) les progrès réalisés sur les activités du projet; (ii) les principaux problèmes (techniques ou adaptatifs) rencontrés par les membres et (iv) l’identification des lacunes de capacité pouvant être soutenues par le programme.

2) Soutenir les coalitions et équipes de travail.

L’objectif de sa mission est d’appuyer les parties prenantes de WACA ReSIP à concevoir, lancer et mettre en œuvre conjointement des activités du niveau régional, tout en apportant un appui à celles du niveau national. A ce titre, il travaillera avec l’équipe de WACA-BAR et les unités nationales autour de quatre objectifs :

  • Soutenir les équipes pour atteindre un résultat qui sera spécifié par chaque équipe;
  • Accélérer et animer l’apprentissage participatif dans la mise en œuvre du projet ;

(d) Participer au renforcement des capacités de leadership et de gestion unités de mise en œuvre du projet ainsi que des parties prenantes. A ce titre, il/elle a un rôle de « coach » dans la mise en œuvre des plans d’action. Il/elle facilite l’organisation d’une coalition de parties prenantes qui seront impliquées dans le processus de planification, de sélection et de suivi des projets.

        2.     RÉSULTATS ATTENDUS DU POSTE

Le/la spécialiste en développement institutionnel sera évalué(e) en fonction des indicateurs de rendement suivants :

  1. Cohérence, complémentarités et synergies entre les plans d’action des différentes composantes du projet ainsi que des initiatives connexes au niveau régional et national. Il s’agira démontrer un niveau élevé et efficace de synergies opérationnelles entre au sein des différentes composantes de WACA ReSIP et entre WACA ReSIP et les initiatives similaires.
  2. Dynamisme du réseau de partage des connaissances : fréquence des interactions ; production du réseau de partage. Méthode d’évaluation : rapports élaborés par le/la spécialiste en développement institutionnel; sondage auprès des participants.
  3. La qualité et la régularité du soutien apporté aux unités de WACA ReSIP et les membres des coalitions. Méthode d’évaluation : sondage auprès de ces personnes.
  4. La qualité et la régularité des rapports soumis le/la spécialiste en développement institutionnel: en termes d’exhaustivité, de clarté et de réflexion.
  5. Travail d’équipe au sein de l’équipe WACA-BAR en général : degré auquel les parties prenantes le/la spécialiste en développement institutionnel: être utile aux autres membres de l’équipe, désireux de les soutenir, proactif dans le partage des idées et des connaissances, réactif/ve, ouvert aux commentaires et engagé dans le succès de l’effort global.

1- PROFIL

A. Qualification, expériences professionnelles et habiletés  requises pour le poste

Le/la candidat(e) a de l’expérience dans le soutien au changement organisationnel, en matière de mobilisation multi-acteurs et en matière de mise en œuvre de réformes dans plusieurs secteurs économiques. Il/elle a de l’expérience en méthode de gestion par résultats. Il doit Justifier  de 10 ans d’expérience professionnelle  et d’un niveau Master avec certification en leadership/coaching ou gestion du changement organisationnel. Il /elle doit :

  • Etre titulaire d’un Master (bac +5) en changement organisationnel, leadership, sciences politiques, administration des affaires et communication stratégique ou autres études pertinentes;
  • Avoir une expérience avec les méthodes de gestion par résultats ou résultats rapides;
  • Avoir au moins 10 années d’expérience dans le soutien aux parties prenantes du gouvernement, aux communautés dans la mise en œuvre des réformes ;
  • Avoir un Certificat en coaching, gestion de projet est un plus;
  • Avoir une expérience en gestion ou participation de diverses équipes
  • Avoir une expérience avec le développement des capacités
  • Avoir une Passion pour le changement et l’amélioration
  • Avoir le sens de la diplomatie
  • Avoir une forte capacité de modération des groupes – empathie, connaissance de la dynamique de groupe
  • Avoir une excellente maîtrise du français et de l’anglais ; – Avoir une forte aptitude de communication.

Le Spécialiste en développement institutionnel doit avoir également des compétences en

  • Planification et suivi – gestion de projet
  • Négociation et gestion des conflits
  • Compétences en facilitation/modération
  • Faciliter l’apprentissage par la pratique pour les parties prenantes (renforcement des capacités)
  • Connecteur de plusieurs groupes, externes, en interne
  • Capable de synthétiser
  • Capacité de construire du capital social – Compétences analytiques.

Poste 2 : Un (01) Spécialiste en Sauvegardes Environnementales

Le Spécialiste en Environnement du Bureau d’Appui Régional (WACA-BAR) aura la responsabilité de fournir un soutien technique aux spécialistes en Environnement au niveau national. Le/la Spécialiste sera chargé(e) du renforcement des capacités des spécialistes en Environnement des unités de gestion des projets dans les six (06) pays bénéficiaires du programme WACA. A cet effet, il/elle travaillera en étroite collaboration avec les spécialistes en Environnement dans ces pays et aussi avec le/la spécialiste chargé(e) en Développement social, sauvegardes sociales et Genre au niveau régional.

Sous l’autorité du Coordonnateur du WACA-BAR, les rôles et responsabilités du/de la spécialiste en environnement sont :

au niveau régional

  • rendre compte de l’état général de la conformité aux instruments de sauvegarde de la Banque Mondiale ;
  • identifier les difficultés potentielles à venir et alerter les spécialistes en sauvegarde de la Banque Mondiale ;
  • organiser des sessions de renforcement des capacités avec le concours des spécialistes en sauvegarde de la Banque Mondiale ;
  • mettre en place un système de suivi-surveillance des risques et du respect de la conformité environnementale et sociale ;
  • développer un système de coordination et d’échanges avec d’autres institutions à l’échelle régionale pour mieux prendre en compte les préoccupations environnementales ;
  • conseiller le Coordonnateur de WACA-BAR sur toutes les questions se rapportant à la prise en compte des mesures de sauvegarde environnementale et sociale et au respect des normes techniques des réalisations physiques ;
  • faire le rapportage trimestriel de la mise en œuvre des aspects de sauvegarde environnementale et sociale du programme au niveau régional ;
  • exécuter toute tâche à lui confiée par le Coordonnateur du WACA-BAR ;

au niveau national

  • apporter un appui technique aux spécialistes en environnement au niveau des pays ;
  • fournir des instruments modèles de bonne mise en œuvre des aspects de sauvegarde ;
  • partager avec les spécialistes-pays, les bonnes pratiques en matière de mise en œuvre et de suivi environnemental et social ;
  • fournir des formations en vue du renforcement des capacités techniques et organisationnelles des spécialistes-pays ;
  • fournir un soutien technique dans la préparation des instruments additionnels en cas de besoin ;
  • veiller à ce que les politiques de sauvegarde déclenchées par le programme et les instruments y relatifs soient mis en œuvre de manière appropriée dans tous les pays ;
  • aider les spécialistes-pays à résoudre les problèmes de sauvegarde en cas de besoin ;
  • assister les spécialistes-pays (en cas de besoin) à rédiger le rapport de vérification de la conformité des aspects de sauvegarde à l’attention de l’équipe de la Banque Mondiale ;
  • assister les spécialistes-pays dans la mise en œuvre des recommandations (relatives aux aspects de sauvegarde environnementale) des rapports de missions d’appui à la mise en œuvre du programme de la Banque Mondiale ;

A. Qualification, expériences professionnelles et habiletés  requises pour le poste

Le/la candidat (e) au poste de Spécialiste en Environnement du projet doit posséder  les  qualifications, expériences et aptitude suivantes :

Profil et expériences

  • être titulaire d’un diplôme universitaire (BAC +5) en Eaux et forêts, Sciences de l’Environnement, Géographie, Gestion des écosystèmes ou autre domaine pertinent de la gestion de l’environnement.
  • avoir une expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans le domaine de l’évaluation environnementale dont cinq (5) dans les projets financés par les partenaires techniques et financiers, en l’occurrence par la Banque Mondiale. La familiarité avec les politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque serait souhaitable ;
  • avoir une bonne connaissance du français ainsi qu’une bonne aptitude pour la communication et le rapportage ;
  • avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique (notamment les logiciels Word, Excel, Access, etc.).

Atouts/aptitudes

  • avoir une expérience en qualité de spécialiste en environnement dans un projet de la Banque Mondiale serait un avantage considérable ;
  • faire preuve de dynamisme et d’une bonne organisation ainsi qu’une aptitude au travail en équipe et de terrain ;
  • avoir des aptitudes à exploiter des documents en anglais ;
  • faire montre d’une bonne capacité d’exécution de toutes les tâches à lui/elle confier ; –       faire preuve d’une grande discrétion dans l’exécution de ses tâches :
  • avoir une bonne capacité de résolution des problèmes liés aux questions environnementale et sociales des projets de développement ;
  • avoir des qualités de communicateur ;
  • pouvoir travailler de concert avec sa hiérarchie tout en gardant une certaine autonomie ;
  • être organisé(e), rigoureux (se) et capable de produire des résultats de qualité dans les délais impartis

;

        B.     Durée et lieu de la mission

La mission est à temps plein et la durée totale des prestations est d’1 an renouvelable sur une période de 5 ans assortie d’une phase d’essai de trois (3) mois. Le (la) candidat (e) retenu (e) sera invité (e) à signer un contrat d’une année renouvelable compte tenu de ses performances.

Lieu  d’affectation: Dakar (Sénégal) avec des déplacements dans les six (06) pays bénéficiaires.

Poste 3 : Un (01) Spécialiste en Gestion Administrative et Financière

Responsabilité du spécialiste en Gestion administrative et financière. 

 Le spécialiste en Gestion administrative  et financière doit : 

  • S’assurer de la conformité de la gestion financière, comptable et administrative du programme et des projets avec les lois, le manuel de procédures du projet, mais également avec les procédures de l’UICN et du bailleur de fonds (Banque Mondiale)
  • Collaborer avec l’équipe des unités en charge des finances et de l’administration et des ressources humaines du bureau de l’UICN au Sénégal et du bureau régional de l’UICN – PACO
  • S’assurer de l’excellence de la qualité du travail et des services fournis par son unité.
  • Participer activement à la formation continue des collaborateurs directs selon les besoins
  • Assurer la tenue de la comptabilité de son projet dans le système de gestion ERP
  • Appuyer les spécialistes en gestion administrative et financière dans les pays de mise en œuvre du projet (Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé et Principe, Sénégal et Togo)

Tâches spécifiques

Budget :

  • Préparer le budget annuel du projet
  • Préparer les révisions budgétaires (mid-year review) avec les responsables du projet.

Comptabilité:

  • Tenir la comptabilité de son projet dans le système de gestion ERP ;
  • Vérifier et approuver les imputations avant la comptabilisation toutes les écritures comptables;
  • S’assurer de la facturation mensuelle des coûts de mise en œuvre du projet;
  • Effectuer une analyse mensuelle de tous les comptes de bilan ;
  • Effectuer une réconciliation mensuelle du compte bancaire du projet ;
  • Faire approuver le rapprochement bancaire et PV de caisse mensuellement par le Coordinateur de projet et le Chef du Programme du Sénégal ;
  • Procéder à la finalisation des comptes de fin d’année selon les instructions reçues du Siège et du Bureau Régional de l’UICN.

Établissement des rapports et suivi

  • Fournir des rapports mensuels de transaction au Coordinateur du projet et aux autres responsables concernés;
  • Suivre régulièrement la situation financière du projet selon le budget approuvé. Discuter des problèmes rencontrés et les problèmes potentiels avec le Coordonnateur du projet et le Chef Régional des Finances et de l’Administration;
  • Organiser la préparation des rapports financiers pour les bailleurs de fonds et les valider avant envoi ; s’assurer de l’obtention de l’approbation par le Chef Régional des Finances et de l’Administration le cas échéant.

Gestion de la Trésorerie

  • Préparer, sous la supervision du Coordonnateur du projet, du Responsable administratif et financier du Programme du Sénégal et du Chef Régional des Finances et de l’Administration, un plan de trésorerie ;
  • Gérer la trésorerie (les caisses et les comptes bancaires) du projet conformément au système de contrôle interne mis en place ;
  • Préparer et envoyer les appels de fonds;
  • Contribuer à l’amélioration du système et des procédures de renforcement des contrôles.

Paiements

  • Vérifier le solde budgétaire et de trésorerie avant tout paiement ;
  • Autoriser les paiements si les documentations et les imputations sont au complet et correctes ;
  • S’assurer que la documentation relative aux paiements est dûment approuvée par le Coordonnateur du projet et les autres responsables désignés.

Audit

  • Préparer les termes de référence des audits externes du projet et demander la validation par le Chef Régional des Finances et de l’Administration et par le bailleur ;
  • Appuyer le spécialiste de passation de marchés dans le processus de sélection des auditeurs et de contractualisation des audits ;
  • S’assurer que les audits financiers convenus dans les contrats de projet soient réalisés à temps et selon les termes de référence et budgets approuvés ;
  • S’assurer de la disponibilité du personnel de l’UICN concerné par les audits (internes et externes), de la disponibilité des documents comptables et administratifs, et de toutes autres informations nécessaires pour les audits.
  • Transmettre les rapports d’audit aux bailleurs de fonds, aux responsables du programme UICN Sénégal et au bureau régional.

Administration/Logistique :

  • Aider à la préparation des dossiers d’avis de non objection (ANO) nécessaires pour engager les dépenses soumises à cette condition ;
  • Passer en revue les contrats de prestation, de consultance et de financement, avant signature par le Coordonnateur du projet, du Chef de Programme du Sénégal ou avant transmission au Bureau Régional ;
  • Participer à l’organisation de l’inventaire annuel des biens du projet ;
  • S’assurer de la mise en place et de la mise à jour régulière des fiches de suivi des immobilisations, des documents douaniers et techniques ; et du contrôle de l’utilisation et des éventuels ventes, mises en rebut ou transferts des immobilisations à d’autres bureaux ou partenaires ;
  • S’assurer de la mise en place et d’utilisation effective d’un système de classement et d’archivage ;

Administration du personnel

  • Apporter un appui dans le processus de recrutement du personnel ;
  • Aider à l’établissement ou la mise à jour des données statistiques du personnel ;  

Autres :

  • Assurer toutes autres tâches ponctuelles à la demande de son supérieur hiérarchique.

A. Qualification, expériences professionnelles et habiletés  requises pour le poste

  • Avoir un diplôme de l’enseignement supérieur reconnu (Bac + 4) en finance et comptabilité ;
  • Avoir au moins 5 ans d’expériences pertinentes dans les domaines administratifs, comptables et financiers en tant que superviseur ;
  • Avoir une expériences dans la gestion des projets financés par les bailleurs de fonds internationaux exigées avec une excellente connaissance des techniques de gestion financière en générale et des règles de procédure des banques multilatérales de développement: Banque africaine de développement et Banque Mondiale, aussi bien que du cycle de projet ;
  • Avoir une très grande capacité de synthèse et une excellente attention aux détails
  • Avoir une capacité de travail en équipe ;
  • Avoir une très bonne capacité de communication écrite et orale ;
  • Avoir une autonomie dans le travail et une aptitude au travail en équipe multiculturelle ;
  • Avoir une excellente maîtrise du français ; Très bonne connaissance de l’anglais;
  • Avoir une excellente maitrise des logiciels de bureautique et de communication courants (Word, Excel, Powerpoint, E-mail.) et de l’utilisation de l’internet ;
  • Avoir une excellente maîtrise de l’utilisation d’au moins un logiciel avancé de comptabilité ;
  • Avoir une expérience dans l’utilisation d’un ERP sera un atout ;
  • Etre d’une grande disponibilité ;
  • Savoir gérer le stress ;
  • Avoir un Haut degré d’initiative, de probité et de motivation personnelle.

Poste 4 : Un (01) Spécialiste en passation de marchés

Responsabilité du spécialiste en Passation des marchés

Le spécialiste en Gestion administrative  et financière doit : 

  • Mettre en place les instruments de base de la passation de marchés conformément aux exigences du manuel d’exécution du projet;
  • Mettre en place des outils de gestion des marchés adaptés aux besoins du projet, dont le plan annuel de passation des marchés et sa mise à jour périodiquement ;
  • Développer des mécanismes de suivi de l’exécution des contrats ;
  • Développer les mécanismes, procédures et pratiques nécessaires à l’intégrité du système de passation des marchés dont le système de classement ;
  • Appuyer les spécialistes de passation de marché dans les pays de mise en œuvre du projet (Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé et Principe, Sénégal et Togo).

Tâches Spécifiques

Planification :

  • Préparer le plan de passation de marchés du Bureau d’Appui Régionale (WACA BAR) lors de l’établissement du plan de travail et du budget annuel (PTBA)
  • Préparer les demandes de modifications éventuelles auprès de la Banque Mondiale

Passation de marché:

  • Préparer et procéder à l’envoi et à la communication tous les documents de passation de chaque marché
  • Obtenir les différentes approbations internes et externes selon les directives de la Banque Mondiale et du manuel des procédures du projet et de l’UICN
  • Coordonner le dépouillement et l’évaluation des offres
  • Préparer les contrats et bons de commande
  • Saisir dans le système ERP de l’UICN les transactions de passation de marchés et faire le suivi en collaboration avec les responsables financiers

Établissement des rapports et suivi

  • Suivre régulièrement la situation de toutes les passations de marché planifiées et en cours et discuter des problèmes rencontrés et les problèmes potentiels avec les autres responsables du projet et de l’UICN ;
  • Préparer les rapports mensuels de passation de marché et en assurer la communication interne et externe ;
  • Suivre la situation des passations de marchés dans les pays de mise en œuvre du projet (Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé et Principe, Sénégal et Togo) et donner des appuis techniques selon les cas.

Paiements

  • Participer à la revue des documents avant les paiements des fournisseurs et prestataires

Audit et évaluation

  • Participer à la préparation des termes de référence concernant la passation de marchés lors des évaluations ou audits externes du projet ;
  • S’assurer de la disponibilité de tous les documents concernés par les audits ou évaluations (internes et externes).

Qualification, expériences professionnelles et habiletés  requises pour le poste

Le spécialiste en Passation des Marchés doit être titulaire d’un diplôme supérieur reconnu en Ingénierie, Administration publique, Droit  commercial, ou Gestion (minimum Bac + 4). Il doit :

  • Avoir au moins 5 ans d’expériences pertinentes dans les domaines de passation de marché avec une excellente connaissance des techniques de passation des marchés en générale et des règles de procédure de passation des marchés des banques multilatérales de développement: Banque Africaine de Développement et Banque Mondiale, aussi bien que du cycle de projet ;
  • Avoir une excellente maîtrise du français ; Très bonne connaissance de l’anglais;
  • Avoir une excellente maitrise des logiciels de bureautique et de communication courants (Word, Excel, Powerpoint, E-mail.) et de l’utilisation de l’internet ;
  • Avoir une très grande capacité de synthèse et une excellente attention aux détails
  • Avoir une capacité de travail en équipe ;
  • Avoir une très bonne capacité de communication écrite et orale ;
  • Avoir une autonomie dans le travail et une aptitude au travail en équipe multiculturelle ;
  • Etre d’une grande disponibilité ;
  • Savoir gérer le stress ;
  • Avoir un Haut degré d’initiative, de probité et de motivation personnelle

Poste 5 : Un (01) Spécialiste Régional de la Communication

Responsabilité  du Spécialiste Régional de la Communication

Placé(e) sous la supervision directe du Coordonnateur du WACA BAR, le/la spécialiste régional (e) en communications du WACA-BAR est chargé(e) des tâches suivantes :

Coordination régionale

  • S’assurer de la cohérence des messages et de la communication sur WACA ;
  • Créer et tenir à jour les méthodes de travail de l’équipe de communication (coordination des spécialistes nationaux) du projet d’investissement (WACA ResIP), de manière cohérente avec le programme et la plateforme WACA ;
  • Apporter le soutien nécessaire à la mise en œuvre des communications du projet d’investissement (WACA Resip) au niveau national et aider à la résolution d’éventuelles difficultés dans leur communication ;
  • Organiser la formation et l’échange de savoir pour l’Unité de mise en œuvre (PIU) et les clients du projet pour tout ce qui relève de la communication.
  • Faire rapport à la Banque mondiale de tout ce qui est lié à la communication (difficultés, tendances, évolution des messages et surveillance des réseaux sociaux, etc.)

Appui aux spécialistes nationaux

  • Conseiller les spécialistes nationaux sur l’ensemble des éléments mentionnés ci-dessus          Soutenir tant que de besoin les spécialistes nationaux dans leurs tâches.

Qualification, experiences professionnelles et habiletés requises pour le poste.

  • Avoir un diplôme de niveau master en communication, journalisme ou relations publiques et disposer de 7 années minimum d’expérience dans le domaine de la communication, des relations internationales ou dans un domaine connexe ;
  • Justifier de bonnes capacités en matière de mobilisation multi-acteurs, de collaboration avec les gouvernements et entités étatiques, les acteurs multilatéraux, les communautés et le secteur privé ;
  • Disposer d’excellentes compétences en matière de communication et faire preuve d’une grande connaissance des nouveaux outils de communication, à commencer par les réseaux sociaux et la gestion des sites Internet ;
  • Disposer d’une expérience en travail d’équipe dans un contexte multiculturel et/ou multilingue
  • Maitriser le français et l’anglais, à l’oral comme à l’écrit. De solides capacités en matière de négociation et de communication écrite et orale dans les deux langues ;
  • Maitriser parfaitement l’outil informatique ;
  • Etre disposé à voyager régulièrement dans les pays d’intervention du projet, et parfois dans des conditions difficiles.

Poste 6 : Spécialiste en Développement Social, Sauvegardes Sociales et Genre

Le rôle principal du (de la) Spécialiste en Développement Social, Sauvegardes Sociales et Genre du Bureau d’Appui Régional (WACA-BAR) est de fournir un soutien technique aux spécialistes au niveau national sur les aspects sociaux. Le/la Spécialiste sera chargé (e) du renforcement des capacités des spécialistes des unités de gestion des projets dans les pays participants. Le/la Spécialiste travaillera en étroite collaboration avec les spécialistes en Développement Social, Sauvegardes Sociales et Genre basés des pays participants.

Responsabilité du Spécialiste en Développement Social, Sauvegarde Sociales et Genre: 

Placé(e) sous la supervision directe du Coordonnateur du WACA BAR, le/la Spécialiste en

Développement Social, Sauvegardes Sociales et Genre du WACA-BAR est chargé(e) de

  • Fournir un soutien technique sur les aspects sociaux
  • Assurer le renforcement des capacités des spécialistes sociales
  • Veiller à ce que les questions du genre et des approches de participation des acteurs à la base soient mises en œuvre dans les pays participants

Tâches spécifiques 

Coordination régionale

  • Revue de portefeuille sur les aspects sociaux
  • Préparer les rapports périodiques sur l’avancement des activités sociales (niveau d’exécution, contraintes, suggestions de solutions)
  • Préparer les rapports périodiques sur la conformité avec les sauvegardes par pays

Appui aux unités nationales

  • Organisation des formations, ateliers pour les spécialistes
  • Soutien technique pour les nouveaux pays dans la préparation des instruments de sauvegardes
  • Conjointement avec les spécialistes sociaux dans les pays, établir un système de suivi pour les risques relatifs aux aspects de sauvegarde.

Qualification, experiences professionnelles et habiletés requises pour le poste.

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire ou équivalent (minimum BAC +5) en Sciences sociales, ou Sciences humaines ;
  • Avoir une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans le domaine des sauvegardes sociales de la Banque Mondiale, de la mobilisation sociale et/ou promotion du genre dont au moins 2 ans cumulés sur le terrain;
  • Avoir au moins 5 ans d’expérience pratique dans le domaine de la planification participative et des approches genre ;
  • Avoir une expérience dans l’organisation et la livraison des formations ;
  • La maîtrise du Français et de l’anglais, oral et écrit;
  • Une maîtrise parfaite de l’outil informatique ;
  • Avoir une bonne aptitude à travailler sous pression et en équipe ;
  • Etre disposé à voyager régulièrement dans les pays d’intervention du projet, et parfois dans des conditions difficiles.

Poste 7 : (01) Spécialiste en Suivi-Évaluation

 Responsabilité du Spécialiste en Suivi-évaluation  

Placé(e) sous la supervision du Coordonnateur de WACA-BAR, le/la Spécialiste en Suivi – évaluation de WACA ReSIP planifie et coordonne l’exécution des activités de  suivi et évaluation du projet. Il aura pour tâches :

La Mise en place et le déploiement du système de suivi-évaluation du projet

  • Assister le Coordonnateur de WACA-BAR dans la mise en place et l’exécution du système de suivi-évaluation, cela dans le respect et en application des dispositions du Manuel de SuiviEvaluation du projet ;
  • Mettre en place un système de suivi-évaluation efficace en tenant compte de la situation de référence ;
  • Coordonner la mise en place et l’animation d’un mécanisme et outil pour faciliter la gestion et le suivi axés sur les résultats et la performance du projet, cela en vue de renforcer la responsabilisation, l’apprentissage, la transparence et la coordination ;
  • Travailler à cultiver au sein des différentes organisations impliquées dans le projet une proactivité et une prise de décision fondées sur des données factuelles ;
  • Appuyer le renforcement de la capacité des parties prenantes et des bénéficiaires du projet à collecter, classer, analyser, diffuser, utiliser et partager des données et informations relatives à la mise en œuvre du projet ;
  • Organiser la collecte régulière et traitement des données en rapport avec les indicateurs de suivi du projet ;
  • Entreprendre l’analyse systématique annuelle et trimestrielle de la progression et performance vers l’atteinte des objectifs et les réalisations escomptés ;
  • Etablir, animer et gérer le système d’information du projet, en collaboration avec le spécialiste en communication et le spécialiste en développement institutionnel ;
  • Elaborer des tableaux de bord et des rapports de synthèse périodiques ;
  • Proposer des modèles uniformes de documents de programmation et de rapports d’activités et de progression pour le projet. Ces modèles de rapports de progression devront faire apparaître le niveau de réalisation des activités planifiées.
  • Préparer les évaluations internes et externes et les revues à mi-parcours et de fin de phase du projet.

Appui à la gestion du projet

  • Participer à la préparation des documents techniques nécessaires au bon déroulement des réunions des différentes instances du projet ;
  • Participer à la réalisation du plan d’exécution du projet ;
  • Assurer la production/consolidation des rapports de suivi-évaluation du projet ;
  • Consolider les rapports annuels et trimestriels d’activités du projet;
  • Préparer la diffusion des documents destinés aux différentes instances du projet ;
  • Faire fonctionner le Dash board ;
  • Renforcer les capacités pour le fonctionnement des systèmes de suivi-évaluation nationaux, des tableaux de bords et s’assurer que la collecte de données pour les indicateurs clefs du Programme est assurée.
  • Veillera à ce que les données clefs sur le suivi et évaluation du Programme soient collectées et résumées dans les rapports semestriels et annuel sur le Programme qui sont présentés au Comité de Pilotage régional.
  • Participer à la mise en œuvre des activités de communication afin de sensibiliser sur le programme et sur les progrès réalisés dans sa mise en œuvre.

Qualification, experiences professionnelles et habiletés requises pour le poste.

  • Le spécialiste en Suivi-évaluation est titulaire d’un diplôme supérieur (Bac + 5 minimum) dans les domaines suivants : sociologie, gestion de projets, ressources naturelles, économie, socio-économie, agroéconomie, statistiques, ou équivalent. Il doit avoir  une
  • Expérience professionnelle de sept ans souhaitée dans un poste de responsable du suivi évaluation dans un projet financé par les partenaires multilatéraux ou dans des organismes internationaux;
  • Bonne connaissance des systèmes d’informations ;
  • Bonne connaissance des outils et des principes de planification;
  • Bonne capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction ;
  • Maîtrise de l’informatique et des logiciels de suivi évaluation et de SIG et également des logiciels classiques de base de données et de bureautique.

Poste 8 : Un (01) Chauffeur

Responsabilité du Chauffeur

Sous la responsabilité du coordinateur du WACA-BAR, le Chauffeur aura pour mission d’apporter un appui au programme en ce qui concerne les déplacements du personnel et des partenaires, ainsi que le transport des équipements et du courrier

Tâches spécifiques

  • Conduire le coordinateur, les membres du personnel du projet, les collègues de  la  région  et  d’autres  partenaires  en  mission  de  travail  au Sénégal, dans  les missions ou courses de service.
  • Assurer le transport des visiteurs venant de l’extérieur de l’aéroport à la ville et de la ville à l’aéroport ;
  • Assurer la distribution du courrier ;
  • Veiller à la maintenance et à l’entretien  quotidien  et  périodique  du  véhicule  du  projet  (nettoyage, approvisionnement en carburant, révision préventive etc.) ;
  • Assurer le suivi  du  fonctionnement  général  du  véhicule  du  projet  à  travers  la  tenue  à jour d’un carnet de bord ;
  • Signaler préalablement les éventuelles pannes du véhicule ;
  • Assurer le suivi des documents du véhicule (renouvellement des cartes jaunes, des visites techniques et assurances) et le respect des règles et procédures en vigueur régissant l’utilisation des véhicules ;
  • Assurer toute autre tâche ponctuelle à la demande de son supérieur hiérarchique.

Qualification, expériences  professionnelles et habiletés requises pour le poste. 

  • Avoir un permis de conduire en cours de validité de catégories B et C. – Etre titulaire au moins du Brevet d’Etudes Secondaires.
  • Avoir de bonnes connaissances en mécanique et électricité auto, et être apte à effectuer des réparations mineures.
  • Capacité de suivre des instructions écrites et de faire des rapports écrits en français.
  • Avoir une bonne maîtrise de la conduite des véhicules 4X4.
  • Avoir au moins cinq (05) ans d’expérience professionnelle dans un poste similaire, au sein de projets ou organisations internationales.
  • Avoir des expériences en protocole, services aéroportuaires et procédures transfrontalières.
  • Avoir une bonne acuité visuelle.
  • La connaissance  d’une  langue  locale  de  la  zone  d’intervention  du  projet  et  l’habitude  de conduire des missions dans la sous-région et de l’anglais serait un atout.
  • Connaissance en informatique pour l’utilisation des logiciels de bureautique et de communication courants (Word, Excel, E-mail.) et de l’utilisation de l’internet.
  • Etre d’une grande disponibilité. – Capacité de travail en équipe.
  • Etre poli et courtois.
  • Savoir gérer le stress.
  • Avoir un haut degré d’initiative, de probité et de motivation personnelle.

CONDITIONS DE DÉPÔT DES CANDIDATURES

Réservez Maintenant vos billets d'avion et hôtel en ligne

Réservez Maintenant vos billets d'avion et hôtel en ligne sur http://booktravelsnow.com/

Les personnes intéressé(e)s par cette offre sont prié(e)s de préparer et déposer un dossier de candidature suivants les exigences ci-dessous :

Composition de dossier

  • une lettre de motivation signée du candidat, adressée au Directeur Général de l’Environnement et du Climat ;
  • un Curriculum Vitae complet, détaillant au mieux l’expérience du candidat pour la mission avec des références précises et vérifiables par mission effectuée ;
  • Les preuves des expériences acquises mentionnées sur le CV, notamment les copies des attestations et certificats de travail ou tout autre document pouvant servir de preuve ;
  • une copie certifiée conforme du ou des diplôme (s) requis, certificats et attestations de formation ;
  • une copie certifiée conforme d’une pièce d’identité en cours de validité ;
  • un acte de naissance.

Dates et lieu de dépôt

Les dossiers de candidature complets, comportant les pièces requises doivent être envoyés  par voie électronique simultanément aux adresses email recrutement@gecaprospective.com et PACOJOBS@iucn.org   avec la mention «Candidature pour le poste de ……………»  dans le strict respect des date et heures limites fixées  au plus tard le Vendredi 21 décembre  2018 à 18h00 (GMT).

 

Procédures de recrutement

Le recrutement se déroulera en trois (03) phases suivantes:

  • une phase de présélection sur analyse de dossiers ;
  • une phase d’entretiens ;
  • une phase de négociation du contrat.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés aux adresses e-mail et téléphoniques mentionnées dans leur CV, pour poursuivre le processus.

Partagez cet article

About The Author

La plateforme des opportunités du TOGO (offres d'emploi, offres de stages, bourses, concours, séminaires de formation, etc.). Si vous l'aimez, partagez-la avec les autres.

error: Contenu protégé !!

Abonnez-vous !

Recevez les alertes de nouvelles offres d'emploi et de stages par E-mail

Votre adresse e-mail a été enregistrée!

%d blogueurs aiment cette page :