EmploiTogo.INFO

La Plateforme des opportunités au TOGO

L’UEMOA recrute-24/10/2022

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST-AFRICAINE (UEMOA)

Pas encore abonné à ce blog?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner!

Rejoignez les 33 750 autres abonnés

N° 004/2022/DSAF/DRH

La Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina Faso, procède au recrutement de Professionnels pour les services de la Commission.

Les postes à pourvoir sont les suivants :

1. Un Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes (AGA) ;
2. Un (01) Inspecteur Régional Navigabilité des Aéronefs (AIR) ;
3. Un (01) Inspecteur Régional d’aviation civile en Licences du Personnel (PEL) ;

I. CONDITIONS GENERALES DU RECRUTEMENT

1. Dossier de candidature

Chaque dossier de candidature doit comporter :
– une demande signée du candidat indiquant clairement l’emploi pour lequel il postule ;
– une lettre de motivation ;
– un curriculum vitae auquel sont annexées les attestations des expériences acquises (certificats de travail) ;
– une copie certifiée conforme du ou des diplômes.

2. Nationalité

Les candidats doivent être ressortissants de l’un des Etats membres de l’UEMOA, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

3. Dépôt et date de clôture des candidatures

Le dossier de candidature, qui doit être déposé sous pli fermé, portera :

a) Au recto, la mention « Recrutement UEMOA » et le numéro de l’emploi pour lequel le candidat postule ;
b) Au verso, le nom et prénom(s) du candidat.

Il doit être déposé à la Commission de l’UEMOA ou adressé, par voie postale, à :

MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L’UEMOA
380, Avenue du Professeur Joseph KI-ZERBO
01 B.P. 543
OUAGADOUGOU 01
Burkina Faso

Préciser dans l’objet la référence du poste. Par exemple, emploi 1 :

« N° ECS/01-2022/DATC/AGA » pour le poste « Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes ».

Toutes les candidatures reçues après la date limite ou sans la référence du poste vacant, seront rejetées.

Date limite de dépôt des candidatures : 24 octobre 2022

II. PROCEDURE DE RECRUTEMENT

Le recrutement se déroulera en deux (02) étapes :

– une phase de présélection sur dossier ;
– une phase de sélection (test écrit et/ou oral).

La sélection sera faite parmi les candidats présélectionnés.

Avant tout engagement, le candidat retenu devra fournir :

– un extrait d’acte de naissance ou tout document en tenant lieu ;
– un certificat de nationalité (original ou copie légalisée) ;
– un extrait du casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois ;
– un certificat médical d’aptitude délivré par un médecin agréé ;
– une attestation de reconnaissance du Diplôme établie par le CAMES ou l’Etat où le Diplôme a été obtenu.

a) Les candidats ayant adressé un dossier de candidature à la Commission de l’UEMOA avant la publication du présent avis sont invités à soumettre un nouveau dossier satisfaisant aux conditions ci-dessus.

Aucun dossier ne sera retourné.

b) Seuls les candidats retenus seront saisis de la suite réservée à leur demande.

Cet avis de recrutement est disponible sur le site internet de la Commission de l’UEMOA : www.uemoa.int.
__________________________________
Emploi 1 :

N° ECS/01-2022/DATC/AGA

Un Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes (AGA) ;

I. CARACTERISTIQUES DU POSTE

Sous la supervision du Coordonnateur technique de l’URSAC chargé de la sécurité de l’aviation civile, l’Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes assiste les Etats membres dans la supervision de la sécurité du transport aérien dans le domaine des aérodromes et aides au sol.

L’Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes est chargé, entre autres, d’effectuer les principales missions ci-après :

– participer au développement d’une réglementation générique sur la sécurité des aérodromes pour utilisation/adaptation par les Etats membres de l’UEMOA ;
– participer à la préparation des recommandations spécifiques aux Etats relativement aux pratiques, procédures et à la réglementation de la certification des aérodromes ;
– assister les Etats dans le développement de leurs manuels de procédures relatifs à la certification des aéroports ;
– participer au développement des procédures administratives pour traiter les tâches de surveillance et les demandes de certification dans les Etats ;
– participer au développement des programmes annuels de surveillance en consultation avec les AAC des Etats membres ;
– assister les États dans les activités de surveillance et de certification des aéroports ;
– aider les autorités réglementaires à évaluer la demande de certificat et à réaliser des visites de vérification et d’inspection ;
– participer à l’organisation des séminaires, ateliers et formations dans le cadre de l’URSAC en matière de certification et inspection des aérodromes conformément au manuel de l’OACI sur la certification des aérodromes ;
– participer à la révision des données/informations recueillies par les autorités de l’aéroport principal, au cours des missions de suivi et à la formation sur le tas au personnel de l’aéroport sur la finalisation/révision de leur manuel de l’aérodrome ;
– accomplir toute autre tâche demandée/requise dans la spécialité et nécessaire à la réalisation des objectifs de l’URSAC ;
– collecter et analyser des informations relatives à la sécurité des aérodromes.
– aider à identifier et à mobiliser les partenaires ;
– assurer le suivi de la bonne application des textes communautaires du secteur ;
– assurer l’évaluation de la mise en œuvre des réformes communautaires dans le secteur de la certification des aérodromes ;
– rédiger des notes et des rapports relatifs au domaine de la sécurité des aérodromes ;
– améliorer le taux de mise en œuvre effective des Etats membres en matière de sécurité dans le domaine Aérodromes et Aides au Sol ;
– aider à obtenir la certification des aérodromes internationaux dans l’espace UEMOA.

II. EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

1. Expérience générale

L’Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes doit justifier d’une expérience professionnelle d’au moins :

– cinq (05) ans en tant qu’inspecteur Aérodrome et Aides au Sol (AGA) ;
– dix (10) ans dans l’aviation civile, de préférence dans la planification/conception et/ou construction ou entretien de l’aéroport ;

2. Expériences spécifiques requises

– Connaissance solide de l’Annexe 14 de l’OACI et d’autres documents connexes, incluant le manuel sur la certification des aérodromes et les PANS-Aérodromes.
– Connaissance solide de l’Annexe 19 de l’OACI et d’autres documents connexes, incluant le manuel de gestion de la sécurité.
– Connaissance solide des procédures de Certification d’aérodrome.
– Connaissance en Gestion des situations de crise.
– Connaissance en Gestion et sécurité des aires de mouvement ;
– Connaissance en exploitation aéroportuaire et assistance en escale.
– Connaissance en Maintenance des infrastructures aéroportuaires.
– Connaissance en Gestion de la supervision de la sécurité.
– Connaissance solide des techniques d’inspection et audit d’aérodrome.
– Connaissance des techniques d’enquête accident et incident.

– Maîtrise du français et habileté démontrée à préparer des rapports de mission ou des documents similaires.
– Une solide connaissance de l’anglais est requise et notions en portugais.

III. QUALIFICATIONS ET APTITUDES

1. Profil du candidat

– Etre titulaire d’un DEA, DESS, Ingénieur en génie civil ou en Bases aériennes, ou en génie électrique ou tout diplôme équivalent ;
– Avoir un grade universitaire de préférence.

2. Formation

Le candidat doit avoir une formation d’Inspecteur d’aviation civile en sécurité et certification d’aérodromes.

3. Exigences du poste

– Discernement/prise de décision : preuves établies de discrétion, d’intégrité et de maturité de jugement. Aptitude éprouvée à planifier et diriger des travaux, ainsi qu’à prendre des décisions ou à donner des avis pour résoudre des problèmes de politique et d’usage d’importance stratégique, en respectant les échéances, calendriers d’exécution et budgets approuvés.
– Communication : aptitude éprouvée à rédiger de façon claire et précise, à présenter verbalement des rapports bien structurés en français et en anglais. Grande habileté à la rédaction de textes techniques.
– Travail en équipe : aptitude éprouvée à travailler en équipe pour atteindre les objectifs de l’URSAC, ainsi qu’à entretenir des relations de travail harmonieuses dans un environnement multiculturel.
– Compétences de gestion incluant leadership, vision et gestion des performances : aptitude éprouvée à diriger une équipe technique dans un
– Sens d’orientation vers le client : habileté à établir et maintenir des partenariats avec des collaborateurs externes, à travailler et négocier efficacement sur la base du consensus afin de gérer et résoudre les conflits avec succès.
– Connaissance des technologies : aptitude à faire usage des technologies informatiques, des logiciels modernes et des bases de données.
– Ponctualité.

Lire aussi :  ASSISTANT DE DIRECTION (F/H)

4. Age limite

Le candidat devra être âgé au plus de cinquante-cinq (55) ans au 31 décembre 2022.

IV. CLASSIFICATION PROFESSIONNELLE

L’Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes relève de la catégorie des professionnels et est classé au grade « P » de la grille des salaires du personnel de l’UEMOA.

V. DUREE DU CONTRAT

L’engagement de l’Inspecteur Régional en Sécurité et Certification des Aérodromes est à durée indéterminée.

Emploi 2 :

N° ECS/02-2022/DATC/AIR

Un (01) Inspecteur Régional Navigabilité des Aéronefs (AIR).

I. CARACTERISTIQUES DU POSTE

Sous l’autorité du Coordonnateur technique de l’URSAC chargé de la sécurité de l’aviation civile, l’Inspecteur Régional Navigabilité des Aéronefs assiste les Etats membres dans la supervision de la sécurité du transport aérien dans le domaine de la navigabilité des aéronefs.

L’Inspecteur Régional Navigabilité des Aéronefs a pour principales missions ci-après :

– développer des réglementations techniques, manuels et procédures harmonisés ;
– former les inspecteurs régionaux et nationaux pour toutes les tâches relatives à la certification et la surveillance des activités liées à la
navigabilité ;
– assister les Etats participants à s’acquitter de leur responsabilité à l’égard de la supervision de la sécurité de l’aviation civile ;
– préparer/réviser une réglementation générique sur la Navigabilité pour utilisation/adaptation par les États membres de l’UEMOA ;
– préparer et fournir des recommandations spécifiques aux Etats relativement aux pratiques, procédures et à la réglementation de
l’exploitation technique et des licences du personnel en ce qui a trait aux questions de navigabilité ;
– participer à la révision, la modification ou la création au besoin, des règlements, des politiques, des directives, des procédures, des guides et des programmes relatifs à la supervision de la sécurité en matière de navigabilité ;
– préparer/réviser les manuels de procédures concernant la navigabilité/maintenance et participer à la préparation/révision des procédures sur l’exploitation technique et les licences du personnel en ce qui a trait aux questions de navigabilité ;
– contribuer au développement des procédures administratives pour traiter les tâches de surveillance et les demandes de certification dans les Etats ;
– assister les Etats dans la mise à jour et la mise en œuvre de leurs Plans d’Actions Correctrices suite aux audits de sécurité OACI y compris la publication des informations dans le cadre en ligne (OLF) ;
– participer au développement des programmes annuels de surveillance en consultation avec les AAC des Etats membres ;
– assister les Etats dans les activités de surveillance et de certification ;
– assister et participer aux séminaires, ateliers et formations organisés dans le cadre de la supervision de la sécurité de l’aviation civile ;
– contribuer à la préparation et l’exécution des sessions de formation destinées aux personnels techniques des Aviations Civiles des Etats Membres ;
– accomplir toute autre tâche demandée/requise dans la spécialité et nécessaire à la réalisation des objectifs de l’URSAC.

II. EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

1. Expérience générale

Le candidat doit Justifier d’une expérience professionnelle de cinq (05) ans au moins en tant qu’Inspecteur Navigabilité des Aéronefs au sein de l’administration de programmes de navigabilité, de certification, inspection, révision majeure et réparation, implantation de moyens de conformité acceptables au sein d’une administration, au niveau cadre.

2. Expériences spécifiques requises

– Justifier d’une expérience effective de dix (10) ans dans la mise en œuvre des procédures gouvernementales relatives à l’inspection ou à l’approbation d’organisations de maintenance agréée acquise chez un transporteur aérien ou dans une organisation de maintenance agréée (AMO) ;
– Expérience en préparation, approbation et utilisation de Manuels d’entretien et d’autres documents connexes ;
– Solide connaissance des Normes et Pratiques Recommandées de l’OACI (SARP) et des documents connexes ainsi que du programme universel des audits de supervision de la sécurité et ses dernières évolutions (USOAP-CMA) ;
– Initiative, tact, jugement sûr et bonnes relations interpersonnelles.

III. QUALIFICATIONS ET APTITUDES

1. Profil du candidat

Le candidat au poste d’Inspecteur Régional Navigabilité des Aéronefs doit être titulaire :

– d’un diplôme universitaire en génie aéronautique ou diplôme en génie aéronautique avec licence de technicien d’entretien ou qualification professionnelle équivalente, préférablement en entretien d’aéronefs de transport modernes ;
– d’un certificat dans le cadre du programme universel d’audit de surveillance de la sécurité de l’OACI, approche de surveillance continue (USOAP CMA), Cours de formation assistée par ordinateur (CBT) dans le domaine AIR.

2. Formation

Le candidat doit avoir :

– une formation d’Inspecteur d’aviation civile en Navigabilité des aéronefs (GSI-AIR) ;
– une formation CBT auditeur USOAP-CMA OACI dans le domaine AIR.

2. Exigences du poste

– Discernement/prise de décision : preuves établies de discrétion, d’intégrité et de maturité de jugement. Aptitude éprouvée à planifier et diriger des travaux, ainsi qu’à prendre des décisions ou à donner des avis pour résoudre des problèmes de politique et d’usage d’importance stratégique, en respectant les échéances, calendriers d’exécution et budgets approuvés ;
– Communication : aptitude éprouvée à rédiger de façon claire et précise,
à présenter verbalement des rapports bien structurés en français et en anglais. Grande habileté à la rédaction de textes techniques ;
– Travail en équipe : aptitude éprouvée à travailler en équipe pour atteindre les objectifs de l’URSAC, ainsi qu’à entretenir des relations de travail harmonieuses dans un environnement multiculturel ;
– Compétences de gestion incluant leadership, vision et gestion des performances : aptitude éprouvée à diriger une équipe technique dans un environnement multiculturel, à déterminer les priorités et les adapter au besoin ;
– Sens d’orientation vers le client : habileté à établir et maintenir des partenariats avec des collaborateurs externes, à travailler et négocier efficacement sur la base du consensus afin de gérer et résoudre les conflits avec succès ;
– Connaissance des technologies : aptitude à faire usage des technologies informatiques, des logiciels modernes et des bases de données ;
– Ponctualité.

2. Age limite

Le candidat devra être âgé au plus de cinquante-cinq (55) ans au 31 décembre 2022.

IV. CLASSIFICATION PROFESSIONNELLE

L’Inspecteur Régional Navigabilité des Aéronefs relève de la catégorie des professionnels et est classé au grade « P » de la grille des salaires du personnel de l’UEMOA.

Lire aussi :  La Société Fleur des Champs recrute-15/10/2022

V. DUREE DU CONTRAT

L’engagement de l’Inspecteur Régional Navigabilité des Aéronefs est à durée indéterminée.

Emploi 3 :

N° ECS/03-2022/DATC/PEL

Un (01) Inspecteur Régional d’aviation civile en Licences du Personnel (PEL).

I. CARACTERISTIQUES DU POSTE

Sous l’autorité du Coordonnateur technique de l’URSAC chargé de la sécurité de l’aviation civile, l’Inspecteur Régional Licences du Personnel assiste les Etats membres dans la supervision de la sécurité du transport aérien dans le domaine des licences du personnel.

L’Inspecteur Régional Licences du Personnel est chargé d’effectuer les principales activités ci-après :

– développer/ mettre à jour / harmoniser en coordination avec les inspecteurs nationaux, les normes, politiques et procédures relatives à l’émission des licences aux membres d’équipages et autres, à la formation, aux tests théoriques et pratiques requis ;
– dresser et tenir à jour en coordination avec ses homologues nationaux, une liste complète et détaillée de tous les détenteurs de licences et brevets dans tous les Etats membres ;
– développer et administrer en coordination avec les inspecteurs nationaux les examens théoriques et pratiques menant aux diverses licences et brevets ;
– développer en coordination avec les inspecteurs nationaux les normes, politiques et procédures relatives aux activités supportant l’aviation générale et les activités aéronautiques spéciales ;
– assister et participer aux séminaires, ateliers et formations organisées dans le cadre de l’organisation ;
– assister les Etats, lorsque nécessaire, à rédiger ou amender leurs manuels de procédures/ pratiques ou les harmoniser avec ceux des autres Etats de l’UEMOA ;
– Contribuer au développement des procédures administratives pour traiter les tâches de surveillance et les demandes de certification dans les Etats ;
– Participer au développement des programmes annuels de surveillance en consultation avec les AAC des Etats membres ;
– Assister les Etats dans les activités de surveillance et de certification du Personnel et des organismes de formation et centres aéromédicaux ;
– Contribuer à la préparation et l’exécution des sessions de formation destinées aux personnels techniques des Administration de l’Aviation Civiles des Etats Membres ;
– Accomplir toute autre tâche demandée/ requise dans la spécialité et nécessaire à la réalisation des objectifs de l’URSAC ;
– Améliorer le taux de mise en œuvre effective des Etats membres en matière de sécurité dans le domaine des licences du personnel aéronautique ;
– Maintenir les statistiques en ce qui concerne les licences du personnel aéronautique, les centres de formation aéronautiques, les centres aéromédicaux, les qualifications et autorisations d’instructeurs et d’examinateurs ;
– Examiner la structure organisationnelle de la section des licences du personnel, sa tenue de dossiers et la capacité pour assumer des fonctions de licence ;
– Examiner les exigences et les procédures en matière de licences pour déterminer leur conformité avec les dernières normes et orientations de l’OACI des documents pour la délivrance, la validation et le renouvellement des licences, y compris l’examen médical des demandeurs de licence et titulaires ;
– conseiller et aider à la rédaction des règlements, procédures et exigences révisés en matière de licences du personnel pour toutes les
licences, qualifications et certificats qui sont délivrés par l’AAC, et pour la désignation d’organisations et/ou de personnes pour les tâches liées aux licences ;
– conseiller et aider à la mise en place d’une autorité centralisée de délivrance des licences au sein des AAC pour leur permettre de mener à bien toutes les fonctions nécessaires d’un service pleinement opérationnel de délivrance des licences du personnel ;
– conseiller et aider à l’élaboration de procédures et de lignes directrices pour le traitement des demandes de licences et l’évaluation ;
– conseiller et aider à la mise en place d’un programme de formation officiel pour le personnel chargé de la délivrance des licences ;
– fournir une formation en cours d’emploi aux homologues nationaux et affecter et former le personnel de soutien technique et de secrétariat en tant que nécessaire ;
– effectuer d’autres tâches connexes selon les besoins.

II. EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

1. Expérience générale

Le candidat doit justifier d’une expérience professionnelle de cinq (05) ans au moins en tant qu’inspecteur Licences du Personnel (PEL) et dans l’élaboration et l’application des réglementations nationales relatives à la délivrance de licences du personnel.

2. Expériences spécifiques requises

– Justifier d’une expérience de dix (10) ans au moins dans l’aviation civile.
– Justifier d’une expérience d’auditeur dans un domaine de la supervision de la sécurité aérienne ;
– Avoir une expérience dans tous les aspects du processus de qualification des licences du personnel et de leur délivrance et renouvellement ultérieurs ;
– Avoir une connaissance approfondie des Normes et Pratiques Recommandées (SARP) de l’OACI, en particulier celles de l’Annexe 1, ainsi que des documents d’orientation de l’OACI concernant la délivrance de licences.

III. QUALIFICATIONS ET APTITUDES

1. Profil du candidat

– Etre Titulaire de qualifications dans un domaine technique ou opérationnel de l’aviation ;
– Etre titulaire d’un DEA, DESS, Ingénieur de l’aviation civil ou Navigation aérienne, ou Master en gestion de projet /programme ou tout diplôme équivalent ;
– Avoir un grade universitaire de préférence.

2. Formation

Le candidat doit avoir :

– une formation d’Inspecteur d’aviation civile en licences du personnel (GSI PEL) ;
– une formation CBT auditeur USOAP-CMA OACI dans le domaine PEL.

3. Exigences du poste

– Discernement/prise de décision : Preuves établies de discrétion, d’intégrité et de maturité de jugement. Aptitude éprouvée à planifier et diriger des travaux, ainsi qu’à prendre des décisions ou à donner des avis pour résoudre des problèmes de politique et d’usage d’importance stratégique, en respectant les échéances, calendriers d’exécution et budgets approuvés.
– Communication : Aptitude éprouvée à rédiger de façon claire et précise, à présenter verbalement des rapports bien structurés en français et en anglais. Grande habileté à la rédaction de textes techniques.
– Travail en équipe : Aptitude éprouvée à travailler en équipe pour atteindre les objectifs de l’URSAC, ainsi qu’à entretenir des relations de travail harmonieuses dans un environnement multiculturel.
– Compétences de gestion incluant leadership, vision et gestion des performances : Aptitude éprouvée à diriger une équipe technique dans un environnement multiculturel, à déterminer les priorités et les adapter au besoin ;
– Sens d’orientation vers le client : Habileté à établir et maintenir des partenariats avec des collaborateurs externes, à travailler et négocier efficacement sur la base du consensus afin de gérer et résoudre les conflits avec succès.
– Connaissance des technologies : Aptitude à faire usage des technologies informatiques, des logiciels modernes et des bases de données.
– Ponctualité.

4. Age limite

Le candidat devra être âgé au plus de cinquante-cinq (55) ans au 31 décembre 2022.

IV. CLASSIFICATION PROFESSIONNELLE

L’inspecteur Régional d’aviation civile en Licences du Personnel relève de la catégorie des professionnels et est classé au grade « P » de la grille des salaires du personnel de l’UEMOA.

V. DUREE DU CONTRAT

L’engagement de l’Inspecteur Régional d’aviation civile en Licences du Personnel (PEL) est à durée indéterminée.

Ouagadougou,
Pour le Commissaire chargé du
Département des Services Administratifs et Financiers,
Le Directeur de Cabinet
Alioune THIOUNE

Lire aussi:

Résultats du concours de recrutement de fonctionnaires enseignants – Session du 18 juin 2022

UNFPA Togo recrute-29/09/2022

ASKY Airlines recrute-25/09/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.