EmploiTogo.INFO

La Plateforme des opportunités au TOGO

L’ONG Santé Sud recrute-02/08/2021

Poste : Chargé(e) de mission

Pas encore abonné à ce blog?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner!

Rejoignez les 26 015 autres abonnés

Lieu du poste : Bénin

Santé Sud est une Santé Sudde solidarité internationale créée en 1984 qui œuvre au renforcement des compétences locales afin de favoriser un développement durable de la santé et de l’aide sociale au bénéfice des populations vulnérables ou marginalisées. Les actions de Santé Sud sont axées sur trois domaines d’intervention : l’optimisation des systèmes de santé, la médicalisation des zones rurales et la réduction des inégalités sociales en santé.
Depuis 30 ans l’association met en place des programmes d’installation de médecins généralistes en cabinets privés et centres de santé communautaires (CSCom) auprès des communautés rurales d’Afrique de l’Ouest et de Madagascar.
Le processus de médicalisation des zones rurales est accompagné par Santé Sud au Mali depuis 1989, au Bénin depuis 2009 et en Guinée depuis 2014. Avec un noyau de 150 médecins généralistes communautaires (MGC) en activité, le Mali dispose d’un nombre relativement important de centres de santé médicalisés (environ 34% des 1368 CSCom fonctionnels en 2018, source : http://www.sante.gov.ml/docs/AnnuaireSLIS2018VFdu27avril.pdf). Ce nombre de médecin en 1re ligne doit être étendu au Bénin et en Guinée où la couverture des centres de santé médicalisés de premier niveau reste limitée compte tenu de l’ancienneté moins importante du processus de médicalisation dans ces deux pays.
Le programme de « Médicalisation des zones rurales à travers la promotion des médecins généralistes communautaires au Mali, au Bénin et en Guinée »   s’est fixé comme objectif de renforcer l’accès durable à des soins de qualité pour les populations des zones rurales en Afrique de l’Ouest. Son objectif spécifique est de promouvoir la médicalisation des zones rurales à travers la reconnaissance du métier de médecin généraliste communautaire au Bénin, en Guinée et au Mali.
Pour cela, la méthodologie développée par Santé Sud s’appuie sur un partenariat étroit avec les autorités publiques de santé, les associations représentant les professionnels de santé, les autorités locales et les communautés rurales.
A la fin du programme, le renforcement du partenariat entre acteurs des secteurs public et privé de la santé devra avoir enclenché un processus de pérennisation des dispositifs de médicalisation des zones rurales au Bénin, en Guinée et au Mali, permettant ainsi d’améliorer de façon durable l’accès à des soins de qualité pour les populations des zones rurales en Afrique de l’Ouest.
Contexte au Bénin
Au Bénin, les médecins diplômés sont de plus en plus nombreux, mais s’installent prioritairement en zones urbaines, qui concentrent 76% d’entre eux selon l’OMS, alors que la grande majorité des populations vit en milieu rural. Ce constat est partagé par le Ministère de la Santé du Bénin, qui souligne que la densité médicale est inégalement répartie et que les régions rurales du Nord ont une faible couverture médicale
Le projet va se concentrer au Bénin sur 3 zones : les départements du Borgou, de l’Alibori et de la Donga. Le processus de médicalisation des zones rurales accompagné par Santé Sud au Bénin depuis 2009 a permis de développer de nouvelles collaborations. C’est donc depuis 2009 que Santé Sud est en partenariat avec le centre d’études et d’appui aux institutions de micro assurance (AIMS). L’AIMS est chargé de la mise en œuvre locale des projets de médicalisation des zones rurales développés par Santé Sud au Bénin. De plus, depuis sa création en 2013, l’Association des Médecins Généralistes Communautaires du Bénin (AMGCB) est étroitement associée à l’installation et au suivi des MGC en partenariat avec Santé Sud et l’AIMS. De plus l’université de Parakou a également été un acteur important de la médicalisation au Bénin. En effet, l’université a, entre 2013 et 2014, mis en place avec l’aide de Santé Sud un diplôme universitaire pour former de jeunes médecins (béninois mais aussi étrangers) à la médecine générale communautaire.
Une troisième collaboration dans le cadre du projet va être établit pour la première fois avec la Plateforme du Secteur Sanitaire Privé (PSSP), organisation faitière des différentes branches de professionnels de secteur privé.
Positionnement dans l’association
Le/La volontaire dépend hiérarchiquement de la chargée d’appui transversal basée à Bamako.
Il/elle dépend fonctionnellement du chef de projet de l’AIMS basée à Parakou. En tant que chargé.e de mission, il/elle est positionné en appui direct au chef de projet. Il bénéficiera d’une relative autonomie et de capacité d’initiative dans la mise en œuvre des tâches inhérentes à ce poste, et rapporte de ses activités au chef de projet et à la coordination régionale.
Attributions et responsabilités
Le/la volontaire, basé(e) à Parakou, sera en appui direct au chef de projet pour la mise en œuvre de la convention programme« Médicalisation des zones rurales à travers la promotion des médecins généralistes communautaires au Mali, au Bénin et en Guinée ». Il est intégré à l’équipe de l’AIMS avec laquelle il coordonne étroitement ses activités. Il/elle participera activement et conjointement avec l’équipe de l’AIMS à la planification et la mise en œuvre des programmes, notamment la planification opérationnelle, le suivi budgétaire et le suivi des relations partenariales et institutionnelles, ainsi que les réunions de coordination périodiques.
Il/elle collaborera également de façon étroite avec les autres partenaires du projet, en particulier les représentants et membres de l’AMGCB.
Tout comme le chef de projet, il/elle sera en contact avec le coordinateur régional et/ou la chargée d’appui transversal basé à Bamako, ainsi qu’avec le responsable de programmes basé au siège de Santé Sud.
Mission
Le/La volontaire sera en charge d’assister le chef de projet basé à Parakou.
Ses missions comprendront :
L’appui à la mise en œuvre du programme
–        Contribuer à la planification et à l’organisation logistique des activités ;
–        Participer à la préparation des rapports techniques et financiers au format des bailleurs ;
–        Rédiger les rapports internes à destination de la coordination régionale de Bamako et/ou du responsable de programmes ;
–        Documenter les évolutions des différentes composantes du projet ;
–        Appuyer le suivi de l’état des dépenses selon le budget prévisionnel (mise à jour du PAB) ;
–        Participer à la mise à jour tous les mois du budget prévisionnel en concertation avec le chef de projet et la chargée d’appui transversal basée à Bamako, le comptable de l’AIMS, et le service financier du siège ;
–        Participer à la rédaction et à la vérification de la conformité des pièces justificatives des formations, missions (et procédures d’achat (respect des procédures bailleur) ;
–        Transmettre les pièces justificatives liées aux activités mises en œuvre (termes de référence, comptes rendus…) à la coordination régionale et au siège de Santé Sud ;
L’appui à la conception de nouveaux projets en lien avec la convention programme
–        Participer à la préparation de la prochaine phase de la convention programme ;
–        Appuyer la conception de nouveaux projets en relation avec le/la chef(fe) de projet : études préalables, contact partenaires, identification, documentation, formulation, budget ;
–        Contribuer à la réalisation d’un mapping des activités des ONG santé sur place ;
L’aide à la recherche de co-financements pour le(s) projet(s)
–        Participer à la veille informative (rechercher des financements, prises de contacts auprès des partenaires techniques et financiers, communications auprès des réseaux sociaux, etc.) ;
–        Contribuer à la rédaction de demandes de co-financement et à la production de supports de présentation ;
L’appui à la capitalisation et l’évaluation de différentes composantes du programme
–        Contribuer à documenter l’historique et les résultats des différentes phases de médicalisation des zones rurales mises en œuvre par Santé Sud et ses partenaires au Bénin ;
–        Participer à la capitalisation des acquis de l’expérience et des bonnes pratiques tout au long du projet, selon les axes et stratégies de capitalisation qui seront élaborés, mis en discussion et validés par l’ensemble des partenaires et le consultant externe en capitalisation ;
–        Renseigner régulièrement le(s) cadre(s) des indicateurs associé(s) aux programmes mis en œuvre ; appuyer la collecte et l’analyse des données liés au suivi-évaluation des programmes ;
–        Appuyer la collecte des données et indicateur en collaboration avec le chef de projet ;
Participer au développement du réseau partenarial et institutionnel
–        Assurer, en coordination avec le chef de projet, le lien entre les différents partenaires du projet en favorisant la communication et les échanges ainsi que leur participation au projet ;
–        Appuyer le chef de projet dans les prises de contacts avec les partenaires institutionnels et dans le suivi des relations institutionnelles ;
–        Appuyer la rédaction et mise en place de cadres de partenariat formalisés avec les acteurs gouvernementaux et professionnels du pays (ministère de la Santé, directions sanitaires, associations professionnelles, plateforme du secteur sanitaire privé etc.) ;
–        Assurer l’organisation de rencontres/présentations/ateliers multi-acteurs ;
Participation aux réunions, ateliers de travail
–        Assurer l’organisation de la partie logistique des évènements ;
–        Rédaction et diffusion des termes de référence et comptes-rendus de réunions et d’ateliers ;
–        Participer aux réunions périodiques d’échange d’information et de coordination de l’AIMS ainsi qu’aux comités de pilotage entre partenaires du projet ;
Mise à jour des outils de travail (formats et documents de gestion…) en lien avec les activités du projet en coordination avec le Chef de projet
Tout autre tâche en lien avec le projet qui lui sera confié par le chef de projet et/ou la coordination régionale de Santé Sud
PROFIL RECHERCHE ET CONDITIONS
Formation : Formation niveau master en ingénierie de projet, développement international ou santé publique
Expérience :
–        Une première expérience professionnelle avec une ONG sur le terrain (minimum 6 mois) de préférence en Afrique de l’Ouest ;
–        Une expérience de travail en partenariat avec des ONG locales ;
–        Une expérience dans la mise en œuvre de projets de santé communautaire serait un plus ;
–        La connaissance des procédures de l’AFD serait un plus.
Compétences requises :
–        Bonne connaissance du cycle de projet ;
–        Bonne capacité rédactionnelle ;
–        Compétences relationnelles : expression, diplomatie, sens de l’empathie et mise en réseau ;
–        Sens de l’initiative ;
–        Maîtrise des outils informatiques (Word, Excel, Power Point) et de la communication (réseaux sociaux, site internet…).
Santé Sud est attaché à la mixité et à la diversité.
Conditions :
Lieu d’affectation : Parakou (Bénin) – déplacements réguliers à Cotonou
Statut et type de contrat : Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)
Durée : Poste à temps plein sur 12 mois
Prise de poste : A partir du 1er septembre 2021
Avantages :
Indemnité VSI
Assurance : Prise en charge de la mutuelle à 100% (avec assistance médicale et rapatriement)
Prise en charge du Visa
Participation de l’employeur aux frais de logement et de télécommunication
Prise en charge à 100% des transports (train + avion) du domicile au pays d’affectation aller et retour de mission (1 billet avion A/R par an)
Les candidat·es souhaitant postuler devront déposer leur dossier de candidature avant le 02/08/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.