EmploiTogo.INFO

La Plateforme des opportunités au TOGO

Les Eclaireuses Eclaireurs de France recrute-21/06/2021

Les Eclaireuses Eclaireurs de France recherche un(e) chargé(e) d’appui au développement – Afrique (VSI) – EEDF, Cotonou, Bénin

formation comptable cabinet emmanuel

Cadre général :

Les Eclaireuses Eclaireurs de France (EEDF) créée en 1911, reconnue d’intérêt général en 1925, développent et défendent une certaine conception de l’éducation et une place l’éducation non-formelle en complément et en soutien du système éducatif formel. Notre méthode éducative est basée sur la méthode scoute et est enrichi par un projet éducatif poursuivant l’objectif de contribuer à construire un monde meilleur en formant des citoyens engagés conscients des problèmes de leur société et attachés à les résoudre.

Tout au long de l’année, nous proposons à des enfants et à des jeunes (Lutin(es), Louvettes, Louveteaux, Éclaireuses, Éclaireurs, Aîné·e·s) de vivre un parcours d’apprentissage progressif fondé sur la motivation personnelle, le défi, l’aventure ou encore la vie en pleine nature. Ils découvrent et vivent, par le biais d’animations ludiques et pédagogiques, la solidarité, la laïcité, les enjeux du développement durable et de la démocratie.

Nos actions visent également à adapter notre proposition pédagogique et les activités qui en découlent à un public en situation de handicap et de proposer un accès aux loisirs pour tous.

Présente sur toute la France, l’association et ses plus de  6 000 enfants et jeunes répartis sur environ 188 structures sont accompagnées tous les jours par 3 000 bénévoles et une dynamique équipe de plus soixante-dix salariés.

Description du projet :

Depuis 2016, l’association a mis en place une dizaine de partenariats avec des associations scoutes et guides du monde entier dont 5 en Afrique subsaharienne (Bénin, Côte d’Ivoire, Madagascar, Niger, Sénégal).

Le partenariat est au cœur des projets internationaux des EEDF, dans l’esprit de l’ODD 17 qui reconnait leur fonction encadrante pour des actions efficaces. Ces partenariats sont des vecteurs d’enrichissement des associations et des sociétés civiles, ainsi que d’opportunités pour les jeunes de projets à l’international, et des facteurs facilitant l’accompagnement et le suivi national de ces derniers. Ils étayent également les offres de formation et améliorent les pratiques pédagogiques. Afin de faire vivre des partenariats de qualité et d’aller au-delà de simples accords formels et institutionnels, des activités co-construites complètent rencontres et suivis réguliers.

Les EEDF poursuivent une réflexion autour de leurs partenariats en tant qu’outil privilégié du “construire ensemble”.  Les EEDF souhaitent renforcer leurs activités selon le principe de réciprocité maintenant l’équilibre dans les relations entre les différentes associations scoutes et guides.  Et ce, en veillant à répondre aux besoins et attentes de chaque acteur et en s’assurant d’un réel engagement humain, pédagogique et financier proportionnel à chaque acteur.

La présence du volontaire vise à structurer les dynamiques partenariales des EEDF et à impulser une dynamique de réseau entre les EEDF et ses partenaires tout en renforçant les capacités des acteurs locaux. Les dynamiques partenariales internationales poursuivent un principe de réciprocité afin que les actions bénéficient à l’intégralité des acteurs impliqués.

Lire aussi :  Un Conseiller Technique Principal VIH-11/07/2021

Le ou la chargé·e d’appui au développement poursuivra la mission en application des stratégies internationales de l’association (partenariales, volontariat…) notamment en matière d’équilibre des acteurs, de réciprocité, d’interculturel, et de partenariat.

Le ou la chargé·e d’appui au développement conduira cette mission en étroite relation avec les commissaires internationaux des EEDF (deux bénévoles en charge du pilotage de l’équipe internationale), et sous la responsabilité de la salariée de l’équipe internationale basée à Noisy-le-Grand (93) et de la référente pour le Bénin et responsable du volontariat internationale.

L’organisme porteur et agréé du volontariat de solidarité internationale est Solidarité laïque avec lequel les EEDF ont conclu un partenariat spécifique permettant de construire et proposer ce poste.

Mission :

Le ou la chargé·e d’appui au développement, basé·e au Bénin, sera en charge de :

Analyse du contexte et des besoins :

  • Analyse des besoins des partenaires et planification d’un cycle de formations pour les EEDF et leurs partenaires, en lien avec la responsable formation de l’équipe internationale des EEDF et en lien avec les bureaux régionaux Afrique de l’OMMS et de l’AMGE (les 2 organisations mondiales scoutes et guides) ;
  • Analyse des besoins des partenaires et contribution à la stratégie de volontariat international ;
  • Appui à la création et suivi de la mise en œuvre de la stratégie partenariale des EEDF dans la région Afrique en lien avec les commissaires internationaux ;
  • Appui aux commissaires internationaux dans le suivi et l’évaluation des conventions de partenariat.

Appui aux programmes de volontariat développés par les EEDF et leurs partenaires (volontariat d’initiation international (camps d’été, projets de jeunes …), Service civique international) :

  • Suivi et formation des volontaires en Service Civique Internationaux déployé·e·s dans la zone Afrique (accueil, points d’étapes sur la mission, validation et suivi du micro-projet, accompagnement au retour et formation en fin de mission) et déployé·e·s en France (support au recrutement, formation et accompagnement avant départ en France tant pour les jeunes que les structures) ;
  • Accompagnement administratif et logistique des volontaires de la zone Afrique voulant effectuer une mission en France ;
  • Organisation logistique et animation de la formation des tuteur·rice·s et accompagnateur·rices locaux·ales des volontaires en Service civique, en lien avec l’équipe internationale EEDF en France ;
  • Evaluation, valorisation et redéfinition des missions de volontariat, en lien avec les bénévoles de l’équipe internationale en charge de ce dispositif voire des partenaires internationaux (analyse des besoins, aide à la (re)définition des missions, identification des tuteur·rice·s et accompagnateur·rice·s locaux·ales).

Animation et renforcement du réseau :

  • Recherche de financements pour l’organisation du cycle de formations visant au renforcement des capacités des acteurs ;
  • Représentation auprès des acteurs jeunesses et des partenaires des EEDF (Bureaux Afrique de l’OMMS et de l’AMGE, France Volontaires, Solidarité Laïque…) et reporting ;
  • Evaluation, capitalisation et dissémination des outils et des bonnes pratiques des membres du réseau ;
  • Appui à l’organisation de projets multi-acteurs ;
  • Organisation logistique et animation d’une formation des formateur·rice·s sur les ODD en Afrique en lien avec l’équipe internationale.
Lire aussi :  CARE International/Benin recrute-25/06/2021

Cadre de vie :

  • Lieu de vie : Cotonou, la plus grosse ville du pays et capitale économique, avec une riche offre culturelle ;
  • Habitat : possibilité de location d’un appartement meublé, ventilé voir climatisé et avec la logistique permettant une connexion internet (160€ par mois le prix moyen) ;
  • Moyen de déplacement : La population locale se déplace en taxi moto «  zemidjan », c’est un moyen pratique et peu couteux (entre 20 centimes et 1 euro pour un trajet dans Cotonou selon la distance et l’heure) ;
  • Temps de trajet domicile/lieu de travail : Selon le quartier choisi, le trajet sera de maximum 20 minutes pour atteindre le centre scout du quartier Wologuedè.

Expériences / Formation :

  • Connaissance du scoutisme ou de mouvement d’éducation populaire fortement appréciée ;
  • Formation supérieure (Master) en gestion de projets, relations internationales, solidarité, humanitaire ou formation équivalente ;
  • Expérience associative supérieure à 4 ans (bénévole ou salariée) ;
  • Expérience dans l’animation d’enfants et de jeunes souhaitée ;
  • Expérience de vie dans un pays africain  souhaitée ;
  • Bonne maitrise de la gestion de projet, de l’ingénierie de formation, des outils d’évaluation des besoins, d’animation de réseau ;
  • Capacité à travailler à distance avec des équipes bénévoles et salariées, basées en Afrique et en France ;
  • Compétences rédactionnelles ;
  • Maitrise de l’anglais indispensable ;
  • Maitrise d’une 3e langue intéressant ;
  • Autonome ;
  • Sens du relationnel dans un milieu interculturel.

Salaire :

  • Début de mission : juin 2021 (formation au départ prévue avec Solidarité laïque courant juin 2021) ;
  • Durée de mission : 12 mois, renouvelable ;
  • Indemnités mensuelles : 870 € ;
  • Assurances et cotisations à la Caisse des Français à l’étranger (assurances maladie et complémentaires, responsabilité civile, rapatriement sanitaire) prises en charge ;
  • Prise en charge d’un billet d’avion A/R et du visa ;
  • Des déplacements (pris en charge) sont à prévoir dans la zone Afrique pour suivre les projets, participer aux conférences zonales scoutes et rencontrer des acteurs de jeunesse ;
  • Lieu de mission : Bénin, principalement à Cotonou (centre de Wologuedè du Scoutisme béninois) ;
  • 35h/ semaine, travail parfois le week-end ou en soirée pour s’adapter aux activités bénévoles ;
  • Périmètre : Afrique subsaharienne (notamment le Bénin, la Côte d’Ivoire, Madagascar, le Niger et le Sénégal).

Comment postuler :

Votre candidature est à adresser avant le 21/06/2021  (Lettre de motivation + CV), de préférence par mail à   [email protected] 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.