EmploiTogo.INFO

La Plateforme des opportunités au TOGO

La Banque africaine de développement (BAD) recrute-01/05/2021

global trade corporation SA

Titre du poste: Directeur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, PERN.0

formation en informatique

Grade: EL5

Poste N°: 50092420

Référence: ADB/21/059

Date de clôture: 01-mai-2021

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence chargée de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte est un complexe sectoriel axé sur l’objectif prioritaire « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie » des High 5 de la Stratégie décennale de la Banque. Le Complexe vise à : i) élaborer les politiques et les stratégies dans ce domaine ; ii) fournir une solide expertise technique sectorielle aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise dans les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement ; iv) être le portevoix de la Banque, en la représentant auprès des parties prenantes externes sur tous les aspects liés à l’objectif « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ». Le Complexe met l’accent sur les domaines que sont les systèmes d’énergie, la politique et la réglementation, les énergies renouvelables, le climat et la croissance verte. Le Complexe veille également à ce que la Banque mène à bien ses activités dans les pays membres régionaux et supervise la mise en œuvre complète de tous les aspects des opérations de la Banque liées à l’énergie, en collaboration avec les unités régionales de prestation de services.

LE DEPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :

Le Département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PERN), qui fait partie du complexe PEVP, a pour mission d’aider les PMR de la Banque à développer des solutions en matière d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique et de cuisson propre dans le cadre de leurs systèmes énergétiques, par le biais des interventions mixtes, publiques et privées. Le Département compte en son sein trois divisions, à savoir la Division des énergies renouvelables, la Division de l’efficacité énergétique et de la cuisson propre et la Division des initiatives en matière d’énergies renouvelables. Ces divisions ont pour mission de i) faire office de guichet unique/plaque tournante pour les programmes/projets relatifs aux énergies renouvelables (à l’exception des IPP au niveau des projets/centrales électriques régionales), l’efficacité énergétique et la cuisson propre ii) se concentrer sur la promotion du développement du marché et, partant, mettre l’accent sur le développement de nouvelles approches et de nouveaux domaines et jouer un rôle de premier plan dans la mise en place de programmes spécifiques à une région ou à un pays iii) mobiliser des ressources concessionnelles, notamment sous l’égide du Fonds spécial des énergies durables pour l’Afrique (SEFA), étant donné que les domaines d’intervention ciblés nécessitent des financements mixtes importants. Le département est également responsable de l’initiative phare Desert to Power.

POSTE :

  1. Le titulaire du poste sera le premier responsable de la direction du Département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PERN) et aura pour mission d’aider les pays membres régionaux (PMR) de la Banque, ainsi que les sous-régions du continent africain, à développer des solutions en matière d’énergies renouvelables (en mettant l’accent sur les solutions énergétiques décentralisées), d’efficacité énergétique et de cuisson propre dans le cadre de leurs systèmes énergétiques, et ce, dans le cadre d’interventions mixtes, publiques et privées.
  2. Le Directeur assurera la supervision des chefs des divisions chargés, respectivement, des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et la cuisson propre et des initiatives en matière d’énergies renouvelables, en veillant à i) la promotion du développement des énergies renouvelables sur le continent africain et au bon positionnement de la Banque en tant que leader en matière de connaissances et de réflexion sur les énergies renouvelables, ii) la promotion de l’efficacité énergétique et de la cuisson propre et iii) la mise en œuvre de diverses initiatives en collaboration avec les PMR, les donateurs et les autres parties prenantes.
  3. Le Directeur devra également assurer la coordination de l’exécution des programmes phares pertinents – Desert to Power, le programme de financement DESCO, le Fonds des énergies durables pour l’Afrique, le programme de développement du marché des mini-réseaux verts et la Facilité pour l’inclusion énergétique, entre autres. Le titulaire du poste devra travailler en étroite collaboration avec des partenaires extérieurs, en coordination avec d’autres départements de la Banque, dans le but de mobiliser des fonds et des cofinancements destinés à la lutte contre les changements climatiques.
Lire aussi :  La FAO recrute-02/05/2021

Fonctions et responsabilités

Relevant directement du Vice-président du complexe Électricité, Énergie, Climat et Croissance verte (PEVP), le Directeur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PERN) devra assumer les fonctions et responsabilités suivantes :

  1. Superviser la Division des énergies renouvelables pour assurer la promotion du développement des énergies renouvelables sur le continent africain et d’assurer le bon positionnement de la Banque, non seulement en tant que leader en matière de connaissances et de réflexion sur les énergies renouvelables, mais aussi en tant que partenaire efficace et innovant des PMR et du secteur privé en ce qui concerne le financement et la mise en œuvre de projets d’énergies renouvelables dans le domaine de l’énergie décentralisée (notamment les mini-réseaux et les systèmes solaires domestiques) ;
  2. Superviser la Division chargée de l’efficacité énergétique et de la cuisson propre en vue de la promotion l’efficacité énergétique ainsi que de la cuisson propre ;
  3. Superviser les travaux de la Division chargée des initiatives en matière d’énergies renouvelables en vue de la promotion et de la mise en œuvre de diverses initiatives, telles que le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA), en collaboration avec diverses parties prenantes ;
  4. Jouer le rôle de chef de file dans la mise en œuvre de l’initiative Desert to Power, en assurant notamment une collaboration étroite de haut niveau avec les pays et les partenaires ;
  5. S’assurer que les divisions travaillent étroitement avec les équipes des centres régionaux dans le processus d’identification, de préparation, de mise en œuvre et de suivi des opérations liées aux énergies renouvelables décentralisées, à l’efficacité énergétique et à la cuisson propre ;
  6. Assurer la liaison avec les bureaux régionaux et les bureaux pays en vue du développement et de la mise en œuvre d’une réserve de projets bancables dans les domaines couverts par le Département ;
  7. Veiller à ce que la direction du Département apporte son soutien aux PMR, en collaboration avec le département chargé de la lutte contre le changement climatique de la Banque, afin d’assurer la mise en œuvre effective des composantes énergies renouvelables des objectifs fixés au titre de leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) ;
  8. S’assurer que la direction du Département aide les pays membres régionaux (PMR) à mettre en place un environnement politique et réglementaire favorable (y compris la mise en place de normes de qualité) pour le développement des énergies renouvelables, l’accès hors réseau/mini-réseau, la promotion de l’efficacité énergétique et la mise au point de solutions de cuisson propre ;
  9. Veiller à ce que le bureau du Directeur fournisse des conseils techniques visant à assurer le soutien des projets d’énergie distribuée et l’amélioration de l’accès au financement grâce à des facilités adaptées et à l’extension des garanties ;
  10. S’assurer que la direction du Département fournit des conseils techniques à titre de soutien aux projets catalytiques dans le domaine de l’efficacité énergétique et en ce qui concerne l’augmentation des financements en faveur des projets d’efficacité énergétique à petite échelle ;
  11. Veiller à ce que la direction du Département fournisse des conseils techniques visant à soutenir les investissements liés à la cuisson propre, y compris le soutien aux PME fournissant des solutions de cuisson propre du côté de l’offre et la promotion de la cuisson propre du côté de la demande ;
  12. Travailler en étroite collaboration avec le Département chargé des solutions financières pour l’énergie sur les questions réglementaires ainsi que sur la structuration et l’analyse financière de projets complexes/innovants ;
  13. Apporter sa contribution au bon positionnement de la Banque en tant que leader en matière de connaissances et de réflexion dans les domaines concernés ;
  14. Œuvrer en faveur d’un environnement qui stimule et récompense l’innovation, la créativité et l’obligation de rendre compte des résultats, et encourager le personnel à avoir un impact significatif sur le terrain ;
  15. Superviser les activités de la Facilité pour l’inclusion énergétique (fonds pour les systèmes hors réseau et pour les systèmes en réseau) gérée par des responsables de fonds externes ;
  16. Superviser les activités du Fonds spécial des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) et piloter la mise en œuvre de ses trois composantes portant sur la production de base de l’énergie verte, les mini-réseaux verts et l’efficacité énergétique ;
  17. Diriger les efforts de mobilisation des ressources en faveur des programmes phares, tels que le SEFA et Desert to Power ;
  18. Entreprendre toute autre tâche que pourrait lui confier le Vice-président chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte.
Lire aussi :  Le Ministère délégué chargé de l’Energie recrute des consultants-23/04/2021

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’au moins un Master 2 en Energie Renouvelable, en Ingénierie, en Administration des Affaires ou dans des disciplines connexes ;
  2. Avoir un minimum de dix (10) ans d’expérience professionnelle dans des domaines liés à l’énergie, notamment en Afrique, dont cinq (5) ans à un poste de direction ou de supervision d’une équipe et de coordination de programmes de travail ou de projets ;
  3. Justifier d’une solide connaissance et une bonne compréhension de l’agenda international et de la géopolitique en matière d’énergies renouvelables, de changement climatique et de croissance verte ;
  4. Avoir un large réseau de contacts et une bonne expérience au sein des institutions et agences internationales œuvrant dans le domaine de l’énergie en Afrique et à l’échelle mondiale ;
  5. Être doté d’une connaissance approfondie en matière de développement de projets portant sur les énergies renouvelables en Afrique ; les candidats disposant d’une expérience dans le domaine des énergies renouvelables décentralisées seront privilégiés ;
  6. Avoir une bonne connaissance des questions liées à l’efficacité énergétique et des solutions proposées en matière de cuisson propre ;
  7. Posséder une capacité avérée à mobiliser des ressources à grande échelle en faveur de projets et de programmes ;
  8. Être capable de communiquer efficacement et de mobiliser les acteurs clés en vue de la réalisation effective des projets (secteur privé, secteur public et société civile) ;
  9. Faire preuve de capacité à établir des partenariats multiorganisations pour gérer des objectifs complexes ;
  10. Posséder des compétences très développées en matière de négociation ayant fait leurs preuves dans l’obtention de résultats positifs auprès d’homologues de haut niveau, tant internes qu’externes ;
  11. Être capable d’écouter et de communiquer efficacement avec des organes de surveillance tels que des conseils d’administration et des gouverneurs multinationaux et d’autres responsables gouvernementaux de haut niveau ;
  12. Justifier de compétences très développées en matière de réflexion stratégique et être capable de traduire des concepts et des orientations stratégiques en une mise en œuvre efficace de politiques et de réglementations viables et durables ;
  13. Avoir de l’expérience dans l’établissement et la gestion de relations avec une variété de parties prenantes — organisations locales, gouvernements et institutions de financement ;
  14. Avoir une bonne compréhension du travail des institutions multilatérales de financement du développement ;
  15. Être doté d’une capacité avérée à constituer et à diriger une équipe performante pour atteindre des objectifs visionnaires et ambitieux ;
  16. Être un leader exemplaire capable de motiver les autres à obtenir des résultats de qualité dans des environnements complexes et difficiles ;
  17. Avoir des compétences interpersonnelles avérées, démontrées par sa capacité à travailler dans un environnement multiculturel et multiethnique, avec tact et dans le respect de la diversité, et être capable d’instaurer la confiance et d’assurer le leadership vis-à-vis des différents membres de l’équipe ;
  18. Être capable de communiquer, à l’écrit comme à l’oral, en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
  19. Savoir utiliser les logiciels courants de la Banque (Word, Excel, PowerPoint).

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct [email protected] (le lien envoie un courriel)

Postuler(le lien est externe)

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.

Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.