EmploiTogo.INFO

La Plateforme des opportunités au TOGO

Expertise France recrute-23/06/2021

Poste : Expert climat: Responsable activités de renforcement de capacités institutionnelles climat (H/F)

formation comptable cabinet emmanuel

Lieu du poste: Lomé

Date limite de soumission : 23/06/2021

DESCRIPTION

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Sous la supervision de la coordinatrice du projet basée à Lomé, l’expert climat sera responsable de :

  1. Piloter et mettre en œuvre toutes les activités nécessaires à l’atteinte des résultats 1 et 2 du projet GCCA+AO, entre autres :
    • Accompagner la fin du processus d’élaboration de la Stratégie Régionale Climat de la CEDEAO (SRC) et sa communication sur la scène internationale et ouest africaine
    • Accompagner l’opérationnalisation des dispositifs de coordination climat de la CEDEAO pour lesquels le projet a participé aux travaux de conception
      • SRC
      • Groupe Régional d’Appui aux Négociations Internationales sur le Climat (GRANIC)
      • Comité Interdépartemental Environnement (CIDE)
    • Piloter l’appui/capitalisation de la mise en œuvre des CDN en AO : accompagnement et capitalisation des appuis pilotes, pilotage de la revue de capitalisation histoire de CDN, etc.
  2. Apporter de l’expertise technique climat au sein des autres composantes du projet et notamment assurer le lien avec la SRC
  3. Participer activement à la capitalisation globale du projet

Les activités sont mises en œuvre, entre autres, à travers la mobilisation d’experts techniques issus de l’Assistance Technique (AT) perlée du projet GCCA+ AO. Le/la responsable sera donc en charge de cette coordination pour les activités dont il a le suivi. Il/elle aura également la responsabilité de coordonner les relations de travail technique avec les points focaux du projet au sein de la CEDEAO.

(voir fiche de poste pour plus d’informations)

Description du projet ou contexte

L’Alliance Mondiale pour le Changement Climatique Plus (AMCC+ ou GCCA+), est la deuxième phase d’une initiative du même nom lancée par la Commission européenne (CE) en 2007 en vue de renforcer le dialogue et la coopération dans le domaine de la lutte contre le changement climatique entre l’Union européenne (UE) et les pays en développement les plus vulnérables.

Cette deuxième phase vise notamment à prendre en compte l’évolution des enjeux de développement et ainsi à contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) définis par les Nations Unies et à la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

L’initiative GCCA+ continue de soutenir les pays à travers deux piliers qui se renforcent mutuellement : le dialogue politique et technique et le soutien à la mise en place de politiques nationales et régionales d’adaptation et d’atténuation au changement climatique, avec une insistance plus forte sur la gestion des connaissances sur le climat et leur communication.

Les priorités pour le GCCA+ sont les suivantes :

  • Renforcer les capacités scientifique et technique de la sous-région pour réduire la vulnérabilité au changement climatique ;
  • Promouvoir l’intégration des aspects du changement climatique dans les politiques, stratégies, programmes et projets de développement aux niveaux sous régional et national ;
  • Soutenir le développement et la mise en œuvre de programmes et de projets sous régionaux et nationaux sur l’adaptation au changement climatique.

L’initiative GCCA+ se décline en i) un volet « Global » composé de programmes déclinés par pays sous la supervision des Délégations locales de l’UE, et ii) un volet «Intra ACP» sous coordination du Secrétariat ACP à Bruxelles. Ce dernier volet est lui-même divisé en volets sous régionaux et Expertise France a été désignée pour gérer la délégation de fonds pour l’Afrique de l’Ouest.

Le volet régional Afrique de l’Ouest

Le projet GCCA+ Afrique de l’Ouest, mis en œuvre par Expertise France pour un budget de 12.1 M€ sur 5 ans, bénéficie de deux ancrages régionaux : le portage politique du projet par la CEDEAO, et un ancrage technique au niveau du CILSS, qui mettra par ailleurs en œuvre une partie des activités, comme le montre le schéma ci-dessous.

Lire aussi :  Une entreprise recrute-20/06/2021 (03 postes)

Le projet GCCA+ Afrique de l’Ouest a officiellement démarré le 1 janvier 2018 et est actuellement au trois-quarts de son parcours, étape charnière pour l’aboutissement des résultats et effets du projet.

Les 6 grands résultats du projet sont les suivants :

RA1. La CEDEAO et ses organismes spécialisés développent des capacités opérationnelles et institutionnelles répondant aux besoins des pays membres (+ Tchad et Mauritanie) dans les domaines de concentration de l’AMCC+, dans les négociations sur le climat et dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le Climat.

RA2. Les stratégies et priorités régionales (CEDEAO) et nationales (pays membres +2) en matière de changement climatique pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le Climat dans les pays membres sont renforcées et leur mise en œuvre est soutenue.

RA3. Des projets-pilotes d’adaptation, incluant les solutions basées sur une approche écosystémique, déjà testés et mis en œuvre dans les pays de la CEDEAO, servant de référence, sont démultipliés.

RA4. Des outils d’aide à la décision et des connaissances sur les bonnes pratiques en matière d’adaptation au changement climatique sont diffusés aux niveaux politique et de la société civile.

Lire aussi :  Le Groupe COFINA recrute-23/06/2021

RA5. Les capacités des instituts techniques, universités et centres régionaux à fournir des services de formation, recherche et accompagnement de l’innovation dans les secteurs liés à l’adaptation et à l’atténuation du changement climatique sont renforcés.

RA6. Dans la perspective de futurs soutiens par la finance et les investissements climatiques, des démarches innovantes associant le public et le privé en faveur de la résilience climatique et économique sont préparées et testées.

(voir fiche de poste pour plus d’informations)

Profil souhaité

Qualifications :

  • Être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau supérieur (Master) en sciences politiques, relations internationales, études environnementales, agronomie, changement climatique et/ou disciplines associées

Expérience :

  • Au moins 10 ans d’expérience professionnelle dans le(s) secteur(s) lié(s) à la mission : environnement, changement climatique, coopération internationale et le renforcement de capacités institutionnelles.
  • 10 ans d’expérience de travail avec des institutions gouvernementales dans le développement/mise en œuvre de politique publique climat et de renforcement de capacités institutionnelles en Afrique de l’Ouest (une expérience de travail avec la CEDEAO et ou le CILSS sera un atout) ;
  • Au moins 7 ans d’expériences en gestion/opération dans le cadre de projets de coopération complexe/d’envergure avec la mise en œuvre et reporting d’un programme d’activités ;
  • Au moins 7 ans d’expérience de l’animation/la concertation multi-acteurs (publics, privé)
  • Expérience de travail avec les réseaux de lutte contre le CC en Afrique de l’Ouest;
  • Expériences réussies de l’intégration du climat dans plusieurs secteurs prioritaires pour les pays d’Afrique de l’Ouest;
  • 3 expériences de travail à l’échelle régionale en Afrique de l’Ouest.

Compétences:

  • Avoir une très bonne connaissance des objectifs et enjeux de l’Accord de Paris et du dispositif des Contributions Déterminées au niveau National (CDN) ;
  • Avoir une bonne connaissance des enjeux actuels de négociations dans le cadre de l’Accord de Paris ;
  • Avoir une bonne compréhension du contexte institutionnel régional (politiques de la CEDEAO, le CILSS, notamment) et de très bonne connaissance sur les enjeux liés aux changements climatiques pour la région ;
  • Capacité d’analyse et force de propositions sur la conduite des activités ;
  • Bonne capacité de travail en équipe, notamment au sein d’équipes multiculturelles ;
  • Forte capacité d’adaptation et de diplomatie ;
  • Être capable de rédiger des rapports d’activités clairs et précis ;
  • Avoir une excellente maitrise écrite et orale de l’anglais et du français, la maitrise du portugais est un atout ;
  • Avoir une forte capacité de travail et notamment avec échéance fixe/urgente ;
  • Faire preuve de rigueur et d’organisation pour mettre en œuvre un plan de travail dans les temps et en assurant l’ensemble des concertations requises ;
  • Très bonne aptitude au travail virtuel/outils informatiques.

Informations complémentaires

Démarrage: asap

Fournir :

  • 1 CV (format UE)
  • 1 lettre de motivation en anglais
  • 3 références pouvant être contactées

 

CLIQUEZ ICI POUR POSTULER

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.